Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 11:20

   Document INRA MAGAZINE -  PHOTO  ATPV  

Le réchauffement climatique diversifie  les pucerons  

 

 PUCERON sur Saule Blanc 6On s’attend àe que le réchauffement climatique entraîne une baisse de la biodiversité.

Ce ne sera probablement pas le cas pour les populations de pucerons, dont le nombre d’espèces a augmenté en France de 20 % en trente ans, sans toutefois compter plus d’individus au total. C’est ce que révèlent les travaux de Maurice Hullé, chercheur de l’Inra à Rennes.

 

Vous avez l’impression que les pucerons pullulent davantage sur votre rosier favori ?

Livrez-vous à ce petit exercice : identifiez laquelle des 700 espèces européennes, parmi les 4400 du groupe des pucerons, s’est invitée et répertoriez tous les insectes année après année. C’est ce genre de comptage qu’ont fait Maurice Hullé et les scientifiques du réseau EXAMINE pendant 40 ans, au moyen de 70 pièges à insectes installés dans 19 pays européens. Ces pièges aspirent tous les insectes à la hauteur de 12 m, essentiellement des pucerons ailés qui migrent pour s’alimenter et se reproduire.

« Les pucerons représentent un intérêt majeur, explique Maurice Hullé. D’une part, ils font partie des principaux ravageurs des cultures des zones tempérées de l’hémisphère nord. Toute nouvelle connaissance permet donc d’améliorer les  modèles d’avertissement agricoles. D’autre part, ils constituent une ressource alimentaire importante des écosystèmes. Et surtout, ils réagissent très rapidement aux augmentations de température : leur vitesse de développement et leur fécondité

en dépendent directement. »

Les températures influent sur la reproduction des pucerons Comme pour tous les insectes, le développement du puceron est lié à la température. Il est actif et se multiplie à partir de 4 °C, une température extrêmement basse par rapport aux autres insectes. Il s’épanouit pleinement entre 20 et 22 °C mais pas au-delà de 30 à 35 °C, d’où sa préférence pour les zones tempérées. En outre, son temps de génération est

très court : un puceron donne vie à 18 générations par an alors qu’un papillon ne se multiplie qu’une ou deux fois. « Si les températures augmentent de 2 °C, les pucerons passent à 23 générations par an. Avec une fécondité moyenne de 40 larves par pucerons et par génération, on multiplie alors le nombre d’individus potentiels par cent millions ! » précise Maurice Hullé. Pourtant, les observations du réseau EXAMINE montrent qu’en France le nombre de pucerons est resté stable pendant les trente dernières années ; seul le nombre d’espèces a augmenté de 20 %. Explication : les pucerons, qui se nourrissent de la sève des plantes, représentent eux mêmes une source alimentaire très importante pour de nombreux prédateurs directs, coccinelles, petites guêpes, ou pour les champignons entomopathogènes avec lesquels ils constituent de véritables écosystèmes.

 

Un équilibre semble donc s’être créé entre les pucerons et leurs ennemis naturels, qui subissent eux aussi l’influence du réchauffement climatique, même si les  chercheurs soupçonnent que tôt ou tard, la désynchronisation de leurs développements respectifs pourrait le modifier.

Sur le plan de la biodiversité, le bilan montre que certaines espèces ont disparu mais que beaucoup d’autres sont apparues au gré des échanges internationaux (denrées, plantes

d’ornements, passagers) tandis que les espèces rares ont vu leur nombre augmenter. La récente hausse de la température aurait par ailleurs favorisé l’installation de ces dernières.

Un développement de plus en plus précoce Le deuxième effet particulièrement visible concerne les étapes du développement des pucerons, qui commencent de plus en plus tôt.

 

 

 

C’est le cas de Myzus persicae, puceron vert du pêcher, qui se nourrit d’un grand nombre de plantes sauvages et cultivées et transmet de nombreux virus végétaux. A la station expérimentale de Rothamsted (Angleterre), ses migrations de printemps sont de plus

en plus précoces. Elles se produisaient vers le 24 mai dans les années 1960, elles ont lieu aujourd’hui vers le 7 mai. Dans le même temps, les températures moyennes de janvier et février sont passées de 3,3 à 4,6°C. « Ce phénomène est généralisable à un grand nombre d’espèces à l’échelle européenne, précise Maurice Hullé, et si l’on se réfère aux prévisions actuelles du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la précocité devrait gagner encore un mois d’ici le milieu du XXIe siècle ! » Aujourd’hui, les chercheurs étudient d’autres effets du réchauffement climatique sur les pucerons, notamment

sur leurs modes de reproduction, sexuée et asexuée, qu’ils combinent au cours de l’année. Les pucerons vont ils privilégier la reproduction asexuée, ou parthénogenèse, grâce à laquelle

une femelle pond des clones, larves immédiatement viables, qui leur assurent une multiplication rapide ? Et cela au détriment d’une reproduction sexuée, où les oeufs, résistants au froid, sont immobilisés trois mois durant mais qui leur permet de générer de nouvelles combinaisons génétiques ?

En d’autres termes, les chercheurs veulent vérifier si, à l’échelle de quelques dizaines  d’années, des changements évolutifs aussi importants sont possibles.

 

 

Magali Sarazin  /-   INRA MAGAZINE • N°2 • OCTOBRE 2007  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans CLIMAT...
commenter cet article

commentaires

CREATIONS depuis 1995...

 

Un projet TERRASSE?...

Un projet AMENAGEMENT PAYSAGER?...

 

ATPV  Concept bois - Concept végétal 

Mr  BAERISWYL  Alain
En  Marseille  -  81500 Montcabrier
  

Tel. 05.63.58.72.38

ATPV@orange.fr

  http://vegetal-design.com

 

 

Etudes / Conseils / Réalisations... Depuis 1995 

 

CREATION de TERRASSES BOIS

 

Depuis 1995, je vous propose

La conception de votre terrasse en bois...

 

CREATION - RENOVATION - EXTENSION

 

En BOIS CLASSE 4 ...

En bois exotique  premiers choix...

En bois composite...

 

CREATIONS végétales...

Scene-de-jardin--JPG

Articles Récents

CREATIONS bois...

2013-06-13 08.13.1808 octobre (48) DSCN70402013-06-26-08.39.53.jpg

2013-04-16 14.00.412013-04-24-10.08.52.jpg

 

Concepteur de TERRASSES BOIS...

ATTRACTIVITE VEGETALE...

Alchymist (2)Scentimental (2)Acer Colchide  Bordure plantes (5)DSCN63932012-06-13 15.54.57

20 ans d'ANIMATIONS et de SALONS...

images[1]logo def13 AU 15 MARS 2009 (4)img028img003

Atpv Liens...