Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 février 2015 2 10 /02 /février /2015 09:31
PROTEGER les SOLS c'est aussi stimuler L'ENSEMBLE DE LA VIE DU SOL  lors des plantations en privilégiant l'activité du système racinaire ET l'aération en profondeur!... ET d'entretenir les fossés? les haies, les arbres au bord des routes et les talus de façon INTELLIGENTE!...PROTEGER les SOLS c'est aussi stimuler L'ENSEMBLE DE LA VIE DU SOL  lors des plantations en privilégiant l'activité du système racinaire ET l'aération en profondeur!... ET d'entretenir les fossés? les haies, les arbres au bord des routes et les talus de façon INTELLIGENTE!...PROTEGER les SOLS c'est aussi stimuler L'ENSEMBLE DE LA VIE DU SOL  lors des plantations en privilégiant l'activité du système racinaire ET l'aération en profondeur!... ET d'entretenir les fossés? les haies, les arbres au bord des routes et les talus de façon INTELLIGENTE!...

PROTEGER les SOLS c'est aussi stimuler L'ENSEMBLE DE LA VIE DU SOL lors des plantations en privilégiant l'activité du système racinaire ET l'aération en profondeur!... ET d'entretenir les fossés? les haies, les arbres au bord des routes et les talus de façon INTELLIGENTE!...

Cette année, la FAO a décidé de braquer les projecteurs sur les sols, ces alliés silencieux de l’humanité. L’occasion de pointer du doigt les risques qu’ils encourent et la nécessité de les préserver. Exploités à outrance, pollués et réduits de jours en jours, zoom sur l’essence de la terre.

2015 : une année phare pour éclairer les sols

Les sols ont été retenus comme thème de l’année 2015 par l’ONU.

L’objectif ? Tenter d’arrêter le massacre croissant de ces derniers.

Selon la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, « 33% des ressources des sols mondiales sont dégradées ».

Or, les sols sont indispensables pour la production des aliments, mais pas seulement. Ces derniers sont également essentiels pour la préservation et le développement de nos écosystèmes.

Ils jouent un rôle capital dans la biodiversité, le cycle du carbone, le stockage ainsi que la filtration de l’eau.

Les sols, régulièrement menacés

Le sol est un allié précieux à protéger. Pourtant, de nombreuses attaques lui sont portées régulièrement.

Les principales raisons de la dégradation des sols sont dues aux activités humaines : imperméabilisation liée aux constructions, salinisation, diminution de la biomasse, liée à l’utilisation massive de pesticides, épuisement des nutriments naturels des sols lié à une exploitation massive des terres agricoles, acidification liée à l’utilisation des engrais ou encore à la pollution atmosphérique et à l’exploitation des mines etc.

Maintenir les sols en bonne santé : une question de survie

José Graziano da Silva souline « Aujourd’hui, plus de 805 millions de personnes souffrent de la faim et de la malnutrition. La croissance de la population mondiale nécessitera une augmentation d’environ 60 pour cent de la production alimentaire. Vu que grande partie de notre nourriture dépend des sols, il est aisé de saisir l’importance de les maintenir sains et productifs ».

 

Protéger les sols : une nécessité capitale

D’autres phénomènes menacent les sols, tels que le tassement, l’érosion ou encore la salinisation. A tel point que la FAO estime « qu’en l’absence de mesures de protection des sols à l’échelle mondiale le total des terres arables et productives par personne en 2050 représentera le quart seulement du niveau de 1960 ».

José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO a souligné que les sols, bien que vitaux, étaient souvent oubliés « les rôles multiples des sols passent souvent inaperçus. Les sols n’ont pas de voix, et peu de gens parlent pour eux. Ils sont notre allié silencieux dans la production alimentaire ».

Ce dernier a également mis en évidence l’importante contribution de sols sains « pour atteindre nos objectifs de sécurité alimentaire et de nutrition, lutter le changement climatique et assurer un développement global et durable ».

Protection des sols : il faut mettre l’accent sur l’agriculture familiale

José Graziano da Silva a souligné les liens importants qui existent entre les sols et l’agriculture familiale.

Il a ainsi affirmé « nous devons soutenir les agriculteurs familiaux en vue de soutenir les sols. Nous devons gérer les sols de manière durable. Il existe de nombreuses façons d’y parvenir, comme la diversification des cultures, une pratique commune à la plupart des agriculteurs familiaux à travers le monde, qui donne le temps aux éléments nutritifs essentiels de se régénérer.

 

Ce n’est qu’un exemple de la contribution des agriculteurs familiaux à la production alimentaire, la préservation de nos ressources naturelles, et la sauvegarde de la biodiversité ».

Les synergies sont évidentes : les agriculteurs familiaux dépendent de la santé des sols et les sols dépendent de ces derniers. La planète a besoin des agriculteurs familiaux et de sols sains pour garantir un avenir durable et sûr du point de vue de la sécurité alimentaire.

Mieux gérer les sols pour stimuler la biodiversité

Un quart de la biodiversité de la planète vit sous terre. Ces différents organismes (vers de terre, champignons etc.) notamment les racines des plantes, agissent comme principales locomotives du cycle nutritif.

Comment ? En améliorant l’apport en nutriments des plantes qui, à leur tour, soutiennent la biodiversité hors-sol.

Une meilleure gestion des sols permettrait donc à ces organismes généralement insoupçonnés de stimuler la capacité des sols à absorber le carbone et à atténuer la désertification.

Ainsi, davantage de carbone est séquestré, ce qui contribue à réduire les propres émissions degaz à effet de serre de l’agriculture.

Des projets en cours pour revaloriser les sols

Parmi les priorités les plus urgentes figurent la mise à jour, la normalisation et la diffusion au plus grand nombre des connaissances mondiales relatives aux types de sol et à leur répartition.

Actuellement, les données sur les sols sont très souvent dépassées, limitées ou fragmentées.

L’une des priorités de la FAO est donc d’établir un système d’information mondial sur les sols comportant des données et des informations fiables pour la prise de décisions sur la gestion des sols.

La FAO a entrepris une série d’initiatives, notamment le lancement du Partenariat mondial sur les sols, qui a donné naissance à son bras opérationnel, le Fonds des sols sains.

 

Et vous, comment pensez-vous célébrer l’année des sols décrétée par la FAO ?

Ce dernier invite donc chacun d’entre nous à jouer un rôle actif dans la promotion de la cause des sols.

Et cela, « tout au long de l’année 2015, une année importante pour préparer le terrain à un véritable développement durable pour tous et par tous ».

Source :  http://www.consoglobe.com

ATPV Infos...

Le ver de terre: bio-indicateur de nos sols…

PLANTATION des ROSIERS à Racines Nues...

Le régime alimentaire modifie les espèces!...

RELATION Sol - Racine... 

L'OXYGENE est indispensable aux racines!...

La Vie du SOL équilibre indispensable… partie 02

PROGRAMME "Trees4future"... Concevoir les arbres de demain...

 

 

Repost 0
Published by atpv.infos - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 11:53

 De l'énergie grâce aux racines des plantes

9049459-800.jpgZoom 

Lors de la photosynthèse les racines des plantes produisent de la matière organique qui est décomposée par des micro-organismes, ce qui libère des électrons et sert à la production de courant électrique.

Photo : Plant-e

Produire de l'électricité grâce aux plantes, c'est le projet né à l'Université de Wageningen aux Pays-Bas. A terme, grâce à une toiture végétalisé, cette technologie pourrait alimenter les besoins en électricité d'une famille, tout comme le solaire.

En novembre 2012, l'ingénieure en biotechnologie Marjolein Helder a présenté les résultats d'une recherche concernant la production d'électricité grâce aux plantes à l'Université de Wageningen, comme le révèle un communiqué.
La jeune chercheuse a mis au point avec ses collègues un procédé pour générer de l'électricité à travers l'interaction entre les racines des plantes et les bactéries présentes dans le sol. En effet, lors de la photosynthèse, les plantes produisent de la matière organique qui est décomposée par les bactéries du sol. Lors de ce processus, des électrons sont libérés. En plaçant une anode près des racines et une cathode dans de l'eau à la surface, la différence de potentiel ainsi créée génère de l'électricité. Le procédé a déjà été testé à petite échelle, il n'est pas dangereux pour la croissance des végétaux.

Pour l'instant le dispositif permet de capter 0,4 watt par mètre carré végétalisé, plus que ce que permet la fermentation de la biomasse. Après optimisation, le système devrait permettre la production d'au moins 3,2 watt par m2.

Un toit végétal de 100 m2 équipé de ce système pourra donc générer du courant pour alimenter une bonne partie des besoins de base d'un ménage, qui se situe par exemple en Suisse entre 3'000 et 4'000 kWh par année en moyenne.

Parmi ses avantages notoires, l'installation de toiture végétalisée pourrait augmenter l'isolation des bâtiments en zone urbaine. En outre, selon ses concepteurs, le système fonctionne 24h/24h et à toute saison (voir la vidéo ci-dessous).

Le brevet de cette technologie innovante a été déposé en 2007, il appartient aujourd'hui à la start-up,
Plant-e, co-fondée par Marjolein Helder et l'un de ses collègues David Strik. Le dispositif, baptisé Plant Microbial Fuel Cell, fonctionne déjà à petite échelle, il va désormais être testé à plus large échelle. Cette nouvelle source d'énergie électrique devrait être fonctionnelle à large échelle à l'horizon 2015.

Pour les internautes qui parlent anglais, voici une vidéo dans laquelle les fondateurs de Plant-e présente le premier dispositif installé et son fonctionnement

Source  SWISSCOM – 07.01.2013

http://www.bluewin.ch/fr/index.php/1721,733409/De_lenergie_grace_aux_racines_des_plantes/fr/news/infosenvironnement/    

A lire en complément d'infos...

L'OXYGENE est indispensable aux racines!...

La Vie du SOL équilibre indispensable… partie 02

Le régime alimentaire modifie les espèces!...

PROGRAMME "Trees4future"... Concevoir les arbres de demain...

Repost 0
Published by atpv.infos - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 16:18

 PARTIE 02...

 

 

L’activité biologique est la cause des variations de l’air du sol...

On peut considérer que volume de CO2 réjetté est réalisé pour 1/3  par les racines   et   2/3 par les microorganismes aérobies

 

 

 

Ainsi : Quantité de CO2 produite / an =  3 à 5 g / jour / m2 de sol 

   Soit  12 à 18 T / ha / an

 

 

Les PROTOZOAIRES : animaux unicellulaires

Sont présents dans les premiers centimétres des sols (10 cm) humides et riches en matières organiques

 

de  1  à 1.5  millions / gramme de terre

Ils sont ciliés, flagellés ou amibes…

Sont prédateurs de micro-organismes : Bactéries…

Ils ont une action de rajeunissement de la flore microbienne.

 

 

 

Les NEMATODES : petits vers ronds de 0.1 à 1  mm

Sont présents dans les premiers centimétres des sols (10 cm) humides et riches en matières organiques

 

de  150 000  à  20 000 000 d’individus / gramme de terre

Ils sont :

                                                          Sont parasitent de racines

                                               Saprophytes

                                               Microphytophages

                                               Prédateurs de Protozoaires

                                               Prédateurs d’autres nématodes

 

 

 ATPV Infos...

La Vie du SOL équilibre indispensable…

La racine: conditionne le comportement général de l'arbre... 

 

 

Repost 0
Published by atpv.infos - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 16:12

 PARTIE 01... 

 

 

Les  VERS de  TERRE : annelides / oligochétes = ordres des LUMBRICIDES

Sont présents dans TOUTES les couches des sols humides, riches en matières organiques et aérés

de  50  à  1 000 / m2 de sol

soit  400 kgs  à  5 Tonnes / Ha

Ils sont HYGROPHILES = recherchent une humidité et une température moyenne et constante

 

En profondeur l’été et l’hiver… en surface au printemps et en automne

Se nourissent de débris végétaux qu’ils malaxent avec de la terre

Leur excréments sont rejetés en surface , ou dans les cavités du sol = Tortillons

30  à  120  Tonnes de tortillons / Ha / an

En  10 ans une couche de 10 cm de sol peut passer par leur tube digestf…

 

Ils ont une action d’aération du sol en profondeur, de rajeunissement de la flore microbienne stimulée par son passage par le tube digestif…

 

 

Les ARTHROPODES : Insectes – Arachnides - Myriapodes

Sont présents dans les sols (5 à 20 cm) humides et riches en matières organiques et aérés

de  100 000  à  200 000 d’individus / m2 de sol

Collemboles + Acariens

 

Ils se nourissent de :

                                              Matières organiques en décomposition :  SAPROPHAGES

                                     Champignons :  MYCETOPHAGES

                                     Bactéries et d’Algues :  MICROPHYTOPHAGES

                                              Déjections animales :  COPROPHAGES

                                              Proies vivantes : PREDATEURS  ou  PARASITES

                                              Humus :  HUMIVORES

 

Ils ont une action de fragmentation de la matière organique et des agrégats terreux…

 

 

 

Les  ALGUES

. Sont présents dans les premiers centimétres des sols (1 / 5 cm à  10 / 20 cm) humides et riches en matières organiques et aérés

de  80 000  à  100 000 d’individus / gramme de sol

 

Elles fabriquent de la chlorophylle et tirent leur énergie et leurs matériaux de construction uniquement dans les substances minérales =  AUTOTROPHES  vivant en surface des sols

Certaines tirent leur énergie et leurs matériaux de construction de matières organiques

=  HETEROTROPHES  vivant en profondeur dans les sols

 

 

 ATPV Infos...

Le ver de terre: bio-indicateur de nos sols…

PLANTATION des ROSIERS à Racines Nues...

Le régime alimentaire modifie les espèces!...

RELATION Sol - Racine... 

 

Repost 0
Published by atpv.infos - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 19:56

DSCN5620.JPGLa relation SOL - RACINE…

Source d’équilibre, d’échanges et de vie !

En ces quelques chiffres, nous allons comprendre pourquoi, le système racinaire a besoin d’un sol perméable et riche en « cailloux » en profondeur pour permettre à la plante de fonctionner en parfaite harmonie…

L’approvisionnement en oxygène ne se fait pas directement par voie aérienne, mais par absorption directe de l’air contenu dans la porosité du sol !...

 

En dessous de 15% d’oxygène, l’absorption minérale du système racinaire décroît…

En dessous de 12% d’oxygène, il n’y a plus d’initiation de nouvelles racines…

En dessous de 5% d’oxygène, il n’y a plus de croissance racinaire…

En dessous de 1% d’oxygène, les racines perdent du poids et meurent…

 

Le maintien et /ou la réalisation d’une bonne aération horizontale  (de surface) des sols et verticale (en profondeur) sont les garants d’un bon développement racinaire, la profondeur d’enracinement est généralement limité à la teneur en oxygène d’un sol !...

En périodes de changements climatiques, d’économies d’eau et de sécheresses, il serait bon de revoir et d’appliquer les besoins réels des plantes pour devenir un éco-citoyen ou tout simplement un citoyen responsable !

En respectant ces chiffres et les applications qui doivent être faites…  Les concepteurs et bureaux d’études feraient  « sans doute »  moins d’erreurs de conceptions et les praticiens de tous les jours ainsi que les professionnels du paysage moins d’erreurs de réalisations !...

ATPV Infos - Mr BAERISWYL Alain
La RACINE : source d’alimentation et d’équilibre…

 La racine: conditionne le comportement général de l'arbre...

ARBRES URBAINS = Une gestion durable de notre patrimoine végétal demande des modifications de notre "concept urbain" d'aujourd'hui!...

 

MARS 2012 - FROID et DEGATS = Premier bilan… 

 

Repost 0
Published by atpv.infos - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 06:32

  

 

La racine produit la « séve brute »  =  eau + sels minéraux

va irriguer l’ensemble de la plante  ( de bas en haut)

 

 ATPV B.. (6)

 

 

Elle est complexe, réactive,  architecturée,  et forme avec l’âge le système racinaire 

 

 

o   Les RACINES de SOUTIEN = « pivots et contre-pivots » sont des structures plongeantes dans la pronfondeur des sols OU /ET des stuctures courantes de surface prospectant les premiers centimétres des sols  OU / ET des structures aériennes parcourant ou évoluant avec l’âge… à la surface du sol

     Ces racines assurent la stabilité et l’aplomb de l’arbre – Ce sont les racines âgéees

 

o   Les RACINES SECONDAIRES = SONT DES RAMIFICATIONS aux GROSSES STRUCTURES de SOUTIEN et permettent le transport et le stockage de la séve brute et de la séve élaborée. Ce sont des structures longues, qui plongent dans la pronfondeur des sols OU /ET des stuctures courantes latérales

   Ces racines assurent le stockage et les réserves nutitionnelles de la plante – Ce sont des racines constituant « le réseau racinaire »

 

o   Les RACINES de l’ANNEE = SONT DES RAMIFICATIONS ou des PROLONGEMENTS aux STRUCTURES SECONDAIRES et permettent UNIQUEMENT l’alimentation et le stockage en eau + sels minéraux. Ce sont des structures courtes, de l’année, et qui restent fragiles et sensibles à tous les changements pédo-climatiques

  Ce sont des racines jeunes qui forment un chevelu racinaire

  Elles assurent  la « reprise  végétative et le stockage des réserves nutritionnelles » de

la plante

 

o   Les POILS ABSORBANTS + COIFFE = représente la partie « la plus sensible » de la racine.C’est l’extrémité de la racine de l’année…

Assure UNIQUEMENT l’alimentation immédiat de l’eau + sels minéraux. Ce sont des zones fragiles et très sensibles à tous les changements pédo-climatiques

Ce sont les « zones » les plus jeunes…

 

 

 

La racine est mobile et réactive à son milieu…

 La racine est étroitement liée à l’eau + l’oxygéne + la vie du sol

 La MYCORHIZATION permet de  x 80  la zone de prospection des  poils absorbants ( 1 mm )  

 

 

 

 

Repost 0
Published by atpv.infos - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:12

Lombric-30-a-50-cm.JPGDepuis 8 à 10 ans, il existe une véritable réflexion technique, pratique et « citoyenne » ainsi qu’une prise de conscience générale du fait que le sol est une ressource fragile, et sensible aux variations climatiques, pédologiques et culturales.

C’est un milieu équilibré qui sert de support de culture, mais qui reste « un assemblage » d’êtres (faune et flore) complexe, réactif et... vivant ! "

Le ver de terre: un maillon de la "chaine vivante de nos sols?…"

 

Les vers de terre constituent le groupe le plus important de la faune du sol par leur biomasse.

Il existe 3 500 espèces dont une centaine en France.

Leur classification se fait selon leur taille, leur pigmentation et leur position (alimentaire) qu’ils occupent dans le sol.

Trois grandes catégories ont cependant été définies, d'après des critères morphologiques, physiologiques et des impacts fonctionnels différents et largement complémentaires

  • Les espèces épigées sont les plus petites espèces (1 à 5 cm) ; ils évoluent dans les premiers centimètres du sol, brassant et fractionnant la matière organique.
  • Les espèces endogées (1 à 20 cm) ne viennent jamais à la surface. Vivant constamment dans le sol, ils créent des réseaux de galeries horizontaux très ramifiés et se nourrissent de matière organique déjà dégradée.
  • Les espèces anéciques (lombric commun) sont les plus grosses espèces : 10 à 110 cm. Ils évoluent verticalement, creusant des galeries pouvant descendre jusqu'à plusieurs mètres (présence d’oxygène). Ils mélangent la matière organique à la matière minérale et rejettent leurs déjections à la surface du sol, sous forme de turricules.

Hermaphrodites protandres (c'est-à-dire mâles puis femelles), les vers de terre se reproduisent entre mai et juin dans les régions tempérées.

Les grandes espèces peuvent vivre 2 à 3 ans.

Leur cycle de développement pour une génération dure 18 mois.

Ils sont très actifs dans des sols « meubles » et filtrants, riches en oxygène et matière organique présentant une grande stabilité d'humidité.

Les vers de terre peuvent avaler jusqu'à 40 tonnes de terre par hectare et par an !

Ce brassage permanent a de gros impacts sur les propriétés du sol (physiques + chimiques + biologiques..).
Les réseaux de galeries dans les différentes couches du sol, facilitent  les échanges gazeux et permet une bonne oxygénation du sol, ainsi qu'une meilleure pénétration de l'eau et un bon drainage.

Les cultures tirent également plein bénéfice de ces galeries qui offrent des zones de passages facilitées, qui plus est, sont tapissées de déjection et donc riches en éléments disponibles pour leurs racines.

 Ces lombricidés digèrent, brassent et incorporent la matière organique partiellement détruite par les bactéries + algues + champignons.

Les vers de terre participent à la chaine alimentaire des oiseaux et mammifères (protéines) et au maintien de la biodiversité globale !...

 

 

 

A suivre

ALAIN BAERISWYL

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 08:27

 La RACINE :  Source d’alimentation et d’équilibre…

 

Conifére avec conteneur 2 La racine produit la « sève brute »  =  eau + sels minéraux

 Elle va irriguer l’ensemble de la plante  ( de bas en haut)  

     

Elle est complexe, réactive,  architecturée,  et forme avec l’âge le système racinaire 

  

o   Les RACINES de SOUTIEN = « pivots et contre-pivots » sont des structures plongeantes dans la pronfondeur des sols OU /ET des stuctures courantes de surface prospectant les premiers centimétres des sols  OU / ET des structures aériennes parcourant ou évoluant avec l’âge… à la surface du sol

Ces racines assurent la stabilité et l’aplomb de l’arbre – Ce sont les racines âgéees

 

o   Les RACINES SECONDAIRES = SONT DES RAMIFICATIONS aux GROSSES STRUCTURES de SOUTIEN et permettent le transport et le stockage de la séve brute et de la séve élaborée. Ce sont des structures longues, qui plongent dans la pronfondeur des sols OU /ET des stuctures courantes latérales

Ces racines assurent le stockage et les réserves nutitionnelles de la plante – Ce sont des racines constituant « le réseau racinaire »

 

o   Les RACINES de l’ANNEE = SONT DES RAMIFICATIONS ou des PROLONGEMENTS aux STRUCTURES SECONDAIRES et permettent UNIQUEMENT l’alimentation et le stockage en eau + sels minéraux. Ce sont des structures courtes, de l’année, et qui restent fragiles et sensibles à tous les changements pédo-climatiques

Ce sont des racines jeunes qui forment un chevelu racinaire

Elles assurent  la « reprise  végétative et le stockage des réserves nutritionnelles » de la plante

 

o   Les POILS ABSORBANTS + COIFFE = représente la partie « la plus sensible » de la racine.C’est l’extrémité de la racine de l’année…

Assure UNIQUEMENT l’alimentation immédiat de l’eau + sels minéraux. Ce sont des zones fragiles et très sensibles à tous les changements pédo-climatiques

Ce sont les « zones » les plus jeunes…

   

La racine est mobile et réactive à son milieu…

 

La racine est étroitement liée à l’eau + l’oxygéne + la vie du sol

 

La MYCORHIZATION permet de  x 80  la zone de prospection des  poils absorbants ( 1 mm )

 

 

Le végétal : Un rapport de force et d’équilibre au jardin !...

MARS 2012 - FROID et DEGATS = Premier bilan…

LA FEUILLE: Bio-indicateur et lecture des plantes…

PAILLAGE MINERAL: ATTRAITS TECHNIQUES...

   

  

ATPV  - Art et Technique du Patrimoine Végétal 

Mr  BAERISWYL  Alain    Tel:  05.63.58.72.38 

 

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans RACINES - VIE du SOL
commenter cet article

CREATIONS depuis 1995...

 

Un projet TERRASSE?...

Un projet AMENAGEMENT PAYSAGER?...

 

ATPV  Concept bois - Concept végétal 

Mr  BAERISWYL  Alain
En  Marseille  -  81500 Montcabrier
  

Tel. 05.63.58.72.38

ATPV@orange.fr

  http://vegetal-design.com

 

 

Etudes / Conseils / Réalisations... Depuis 1995 

 

CREATION de TERRASSES BOIS

 

Depuis 1995, je vous propose

La conception de votre terrasse en bois...

 

CREATION - RENOVATION - EXTENSION

 

En BOIS CLASSE 4 ...

En bois exotique  premiers choix...

En bois composite...

 

CREATIONS végétales...

Scene-de-jardin--JPG

Articles Récents

CREATIONS bois...

2013-06-13 08.13.1808 octobre (48) DSCN70402013-06-26-08.39.53.jpg

2013-04-16 14.00.412013-04-24-10.08.52.jpg

 

Concepteur de TERRASSES BOIS...

ATTRACTIVITE VEGETALE...

Alchymist (2)Scentimental (2)Acer Colchide  Bordure plantes (5)DSCN63932012-06-13 15.54.57

20 ans d'ANIMATIONS et de SALONS...

images[1]logo def13 AU 15 MARS 2009 (4)img028img003

Atpv Liens...