Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 09:17

Echinocactus grusonii = un "historique" exemple de l’echec du commerce mondial !...

CRCette fabuleuse plante originaire du Mexique, emblème touristique de la région de San Luis Potosi a été sauvagement prélevée dans les années 1970 à 1990 pour être exportée vers les jardins botaniques et les collections privées du monde entier... Aujourd’hui cette espèce est protégée car en danger d’extinction dans son biotope d’origine !...               

2013-04-10-09.50.42.jpgBien présente dans toutes les collections européennes, ce cactus pourtant « facile » et généreux dans sa production de graines fertiles et bien un des symboles du VOL PERMANENT de certains biotopes et du COMMERCE MONDIAL des espèces végétales et animales…

Dans le silence total, et en toute connaissance de cause, les très nombreux responsables des secteurs du commerce des plantes ont profité de piller ces sites et de remplir leur portefeuille!...

Cette plante est bien "un des exemples" de surconsommation de plaisir organisé par les pays occidentaux au détriment des régions et pays en "manque d'informations!"... 

Echinocactus-grusonii--4-.JPGLe consommateur français et européen est bien un des responsables de ces situations répétées de destructions des milieux naturels et de l'instinction des espèces =   

 Liste rouge de l'IUCN des espèces protégées    http://www.iucnredlist.org/

Echinocactus grusonii est une des espèces les plus connues de cactus

Elle fait partie du genre ECHINOCACTUS

Son espèce grusonii est dédiée à Hermann Gruson, cactophile allemand.

Elle est originaire des États de San Luis Potosi et d’Hidalgo au centre du Mexique.

Elle est parfois appelée "coussin de belle-mère" en raison de ses fortes épines et peut atteindre 1 m de diamètre

Bien que de culture facile, elle est très menacée dans son environnement naturel.

 

Ou trouver des INFORMATIONS:

Pour en savoir plus, il faut se rapprocher des associations de plantes, des jardins de conservation, des organismes publics, des collectionneurs "actifs" et réputés...

 logo CITES   3 en redlist rgb sito   ALAIN BAERISWYL - Collectionneur...

  de co

Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 14:25

ENDEMISME… Source de notre savoir et de nos espérances !...

 

Archaefructus.jpgL'endémisme se caractérise la présence naturelle d'une espèce unique ou d’un  groupe biologique exclusivement dans une région géographique délimitée reconnue.

Le site regroupant l’espèce ou parfois plusieurs taxons (Exemple La Nouvelle Calédonie qui regroupe 18 espèces d’Araucaria !...) peut représenter quelques mètres carrés, un versant de montagne, une berge de ruisseaux ou de cours d’eau, un écosystème « typique », ou plusieurs hectares d’une région (Exemple ; Carnégia Gigantea / Désert de Sonora), ou plus encore à l’échelle d’un pays (L’Australie et les 800 espèces d’Eucalyptus)

Une espèce endémique (ou un taxon endémique) l'est obligatoirement par rapport à un territoire nommé : le Lomatia, le Pin Wollemi  et le Pin Huon sont endémiques à la Tasmanie, l’Araucaria araucana est un arbre endémique au Chili, le Métaséquoia est endémique à la province du Sichuan, le Séquoia à la Californie, le Pilosocereus à Bahia…

L’endémisme est défini comme une situation de population d’êtres vivants représentant une espèce unique à un moment donné !...

On défini cette présence naturelle dans un espace géographique « restreint » de quelques centaines de mètres carrés à kilomètres carrés.

L’endémisme peut donc évoluer en fonction des facteurs climatiques, humains, et biologiques…

 

La géo localisation des espèces endémiques forme un sous-ensemble des plantes ou des animaux présents naturellement, sans que l'homme en soit la cause, appelées espèces indigènes.

 Mais de nombreuses espèces indigènes peuvent ne pas être endémiques si elles existent naturellement dans d'autres régions de la planète.archaeopteris.png

L’appartenance d’une plante ou d’une famille de plante à une zone territoriale reste très sensible à toutes modifications climatiques, humaines, parasitaires…

Progressivement, « cette adaptation locale spécifique des espèces végétales et animales » a évolué au fil des changements climatiques plus globaux!...

Ces mutations lentes sont à l’origine du modelage des espèces d’aujourd’hui !...

De l’espèce type et locale d’hier, le monde du vivant nous propose aujourd’hui 320 000 espèces végétales connues !...

C’est tout aussi bien le régime alimentaire QUE les pollinisateurs naturels ET les qualités physiques et chimiques du sol qui vont  modifier les espèces végétales !...

Mais, si nous cherchons bien, dans les profondeurs des abymes, des forêts extrêmes, des hauts plateaux des chaînes des montagnes, au cœur des déserts et prairies sèches… De très nombreuses plantes endémiques,  aux cycles de vie extraordinaires restent à découvrir !...

N’oublions pas, que les plantes « dites » supérieures dépendent d’une chaine de vie souvent complexe d’êtres vivants dits « infiniment petits » (Bactéries, algues, mousses, lichens, champignons, virus) qui travaillent en association et ou en symbiose pour la communauté du vivant!...

Ce n’est donc pas la plante endémique seule qui reste fragile, mais bien son « réseau » tout entier : BIOTOPE!...

Le taux d’endémisme d’une région, d’un pays, d’une zone géographique reconnue est l'un des indicateurs et éléments d'appréciation de la biodiversité.

 

Pour conserver cet endémisme, il faut protéger les milieux sensibles ET  connaître les besoins et exigences des espèces à protéger…

Pour mieux comprendre la plante, il faut diffuser et multiplier le taxon pour le conserver durablement de « façon naturelle ! »...

Et c’est là QUE COMMENCE la conservation vivante des COLLECTIONS VEGETALES MONDIALES  soit in situ, soit dans des milieux professionnels reconnu!...

Chaque acteur (Parcs internationaux, Parcs nationaux, Collectionneurs privés et publics ? Professionnels des filières végétales, Organismes de recherche) doit agir à son niveau et selon ses moyens sur la conservation active du monde végétal local et international!...

 

Citoyen du monde : A VOS JARDINS !...

 

 

 ATPV Infos - Créations végétales...

 

PROGRAMME "Trees4future"... Concevoir les arbres de demain...

Le régime alimentaire modifie les espèces!...

DECOUVERTE de nouvelles espèces = ADAPTATION et SPECIALISATION

L'homme est (et sera !...) responsable des nombreuses sécheresses!...

 

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 12:53

 

Le Monde végétal : SURPRENANT !... D’adaptations et de mystères !...

 

Pin-de-Californie.jpg

Photo: Clinton Steeds

 

La biodiversité est en marche depuis plus de 400 millions d’années, date à laquelle notre planète donne la place à des plantes qui grandissent en hauteur pour donner les « premiers arbres »…

Aux prêles géantes (20 à 30 mètres)  qui composaient nos forêts primaires se sont succédés les lycopodes (quelques centimètres) puis  les fougères arborescentes (12 à 15 mètres) … 

Jusqu’à ce que l’on découvre dans l’état de New York des fossiles d’un végétal dont les feuilles ressemblent à des fougères et un tronc semblable à celui des conifères :  cette nouvelle plante appelée WATTEZIA date alors de 385 millions d’années… et reste mystérieuse tout comme ARCHEOPTERIS.

Depuis, dans tous les « coins » de notre planète les records tombent…

En chine on trouve la plante à fleurs la plus ancienne : ARCHAEFRUCTUS (-124.6 millions d’années)… En Australie les prospecteurs trouvent successivement 3 plantes extraordinaires !...

Honneur à la plus ancienne plante vivante de notre monde actuel: LOMATIA tasmanica âgé de 43600 ans et dont il ne reste plus que quelques  exemplaires… Puis en 1994, David Noble découvre un fossile vivant dans le Parc National de Wollemi une espèce appartenant à la famille des ARAUCARIA dont l’espèce daterait de 90 millions d’années : le PIN WOLLEMI…

Enfin !... dans une vallée très isolée une nouvelle plante est mise « au grand jour » : LAGAROSTOBOS franklinii d’environ 10 500 ans…

Tandis qu’en Californie vivent les arbres les plus haut (SEQUOIA de 2 500 à 3 000 ans atteignant  115.50 métres de haut), on signale des cycas en Australie et des PODOCARPUS  en Nouvelle Zélande de 2 000 ans …

A l’ouest PINUS aristata  (4 900 ans), FITZROYA cupressoides (3 600ans), au centre des Cèdres (Turquie) et des Oliviers (Liban) de 1 000 à 1500 ans !... et à l’est un CRYPTOMERIA japonica (Japon) de 7 000 ans !...

Il reste encore beaucoup à découvrir, certains pays et régions du monde restent mystérieuses et cachent les « pierres précieuses du monde végétal mondial de demain»…

Chaque année, on découvre des plantes vasculaires, des algues, des champignons, aux plus extraordinaires fonctions et adaptations ET qui souvent remet en cause les « bases et fondamentaux » de la connaissance d’aujourd’hui !...

De plus, l’étude des charbons de bois, des pollens prouvent que les plantes et leurs complexes associations ont occupé TOUS les MILIEUX et REGIONS de la planète !...

Pour protéger la connaissance, il faut « partager » le savoir !...

Pour conserver les espèces, il faut les multiplier !...

Nous pouvons contribuer localement et individuellement à la biodiversité planétaire en composant « chez soit des plantations sur la base de la diversité végétale locale, européenne et mondiale ! » Nos aménagements paysagers urbains comme privés doivent demain tenir compte de ces  paramètres… Il existe des centaines d’espèces et des milliers de variétés que l’on doit utiliser dans nos parcs et jardins. Il faut continuer à introduire des espèces parfaitement adaptées à nos sols et à notre climat et contribuer ainsi à conserver le patrimoine végétal mondial…

 

Continuons à soutenir « les prospecteurs et les scientifiques » en restant vigilant sur nos actions au quotidien !...

 

 ATPV Infos -  http://vegetal-design.com

PATRIMOINE VEGETAL MONDIAL!... 

BIODIVERSITE VEGETALE en France…  

PROGRAMME "Trees4future"... Concevoir les arbres de demain...  

Repost 0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 14:49

Biodiversité: A la conquête de nos villes?...

 

Faisons le point en chiffres…

Si elle n’est pas aussi riche que dans les régions tropicales, la flore française de métropole reste très diversifiée et souvent propre à nos régions et départements…

Leur répartition est très différente selon les « cas » et la part des espèces endémiques reste faible mais fragile !..

Il ne faut pas oublier que chaque espèce végétale reste étroitement liée à une pyramide d’intervenants qui favorisent à la fois son développement et sa croissance ! (Qu’ils soient du sol ou aérien)

 

 La biodiversité de la métropole divisée en 5 grands groupes de plantes :

 

SL370944.JPG

-          4 900 plantes vasculaires

 -          2 000 mousses

-          4 500 algues

-          15 000 champignons

-          3 000 lichens

  

De plus en plus, avec les échanges et introduites involontairement, s’ajoutent de très nombreuses plantes originaires de tous les autres continents. Ainsi on note un chiffre qui peut être préoccupant de plus de 1 000 nouvelles espèces « invasives » pour les plantes vasculaires !

 

ETAT des lieux :

En passant d’une société rurale et agricole intensive a une société urbaine et extensive, la biodiversité n’a comme solution que de se retrancher dans les zones « abandonnées et peu rentables » de toutes activités humaines ou de s’adapter aux nouveaux milieux artificiels qu’on lui laisse !...

Les espèces végétales se réinstallent dans les espaces où l’homme ne peut plus intervenir économiquement et de façon systématique : dans les villes, les zones industrielles délabrées, les fossés et bordures de fleuves et dans les cours d’eaux…

L’homme prend toujours plus d’espace et laisse peut de temps aux espèces pour s’adapter aux changements de milieu ou disparaître !...

Cette « trop soudaine variation » va engendrer une sélection des espèces végétale, où seules les plus agressives vont continuer à résister !...

Dans ce cas, la chaine naturelle et fondamentale de la libre concurrence végétale sera rompue !

Il vaudrait mieux pour conserver notre biodiversité intégrer certains paramètres fondamentaux dans l’ensemble de nos projets de société…

Et redéfinir notre aménagement de nos forêts, de nos campagnes et de nos villes !...

 

Voir prochains « papiers »…

 

ATPV Infos… 

Mr BAERISWYL Alain  Site http://vegetal-design.com

 BIODIVERSITE = LES CHIFFRES parlent...

 BIODIVERSITE: Faisons le point!... 

Repost 0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 08:58

 

Nombre d’espèces éteintes ou menacées dans le monde par principaux groupes taxonomiques

 

1 535 594 espèces décrites

 

Végétaux

 

287 655  ESPECES DECRITES

  11 824  espèces évaluées en 2004

         86  espèces éteintes *

         24  espèces éteintes à l’état sauvage **

    8 321  espèces menacées  ***

 

Insectes

 

950 000  ESPECES DECRITES

       771  espèces évaluées en 2004

         59  espèces éteintes *

           espèces éteintes à l’état sauvage **

       559  espèces menacées 

 

 

* Une espèce est dite « évaluée » lorsqu’elle a fait l’objet d’une analyse rigoureuse pour la détermination de son statut. Le nombre d’espèces éteintes ou

menacées est donc à rapporter au nombre d’espèces évaluées. On remarquera également que le nombre d’espèces évaluées par rapport au nombre

d’espèces connues (décrites) varie considérablement d’un groupe à l’autre.

* Vertébrés 57 739 22 733 338 22 5 188

Espèces éteintes dans la nature mais encore présentes en captivité.

*** Sont regroupées sous l’appellation « menacées » les catégories « en danger critique d’extinction », « en danger » et « vulnérables ».

Source : UICN, 2005.

 

PROGRAMME "Trees4future"... Concevoir les arbres de demain...

La forêt mondiale en chiffres... Partie 01

AMBROISIE... Espèce envahissante de nos cours d'eau

Les collections végétales: ERABLES...

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans BIODIVERSITE - COLLECTIONS VEGETALES
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 14:22

SL374245.JPGEchinopsis-mammilosa---2-.JPG

 

  SL374228.JPG

SL374239.JPGSL374237.JPG

SL374158

SL374160.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

   

Les collections végétales participent à la conservation de la biodiversité...

Collection ATPV...

 

SL374111

SL373404.JPG

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans BIODIVERSITE - COLLECTIONS VEGETALES
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 18:59

PUCERON sur Saule Blanc 6

BIODIVERSITE et RESPONSABILITES HUMAINES !...

Depuis la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492, l’introduction des plantes du « nouveau monde » vers l’Europe s’est accélérée.

En mesure des connaissances actuelles, le programme DAISIE lancé en 2005 (Delivering Alien Invasive Species Inventories) par la commission européenne :

 

Sur 10 000 espèces vivantes introduites et inventoriées à ce jour :

-       1 094 (soit 11% du total) sont connues pour avoir un impact écologique !

-       1 347 (soit 13 % du total) sont reconnues pour avoir un impact économique !

De plus, 15% des espèces exotiques introduites ont un impact écologique !

 

Les espèces exotiques sont des plantes, des animaux et des micro-organismes qui ont été déplacés par les hommes de leur lieu naturel où ils évoluent en toute symbiose environnementale vers les « nouveaux habitats » où ils sont seuls !...

Sans aucune contraintes climatiques, écologiques et dans l’absence de concurrences naturelles  (plantes et animaux) la plante ou l’animal « ordinaire » sans son biotope originel devient agressif et envahissant dans son « nouvel eldorado » !

Les relations sols + parasites + symbioses + concurrences + milieux n’existant plus l’espèce introduite se comporte alors en « super prédateur ! »

 

Les espèces qui sont classées comme envahissantes ont un « pouvoir d’adaptation » à leurs milieux européens incroyable !

L’association : adaptation + agressivité de ces « migrants » risque de perturber grandement nos milieux naturels et artificiels !

 

Une réflexion sur l’achat et la plantation dans nos aménagements privés et publics des plantes provenant de toute notre planète s’impose…

Une connaissance parfaite des espèces comme de leur biotope doit être demandée et exigée aux « monde professionnel ».

Aux consommateurs d’avoir un « achat responsable ! »…

 

Car sinon nos plantes endémiques et sensibles à la concurrence et aux moindres modifications de milieux  finiront par disparaître !

A suivre !...

 

Vous pouvez trouver d’autres infos de ATPV sur : Viadeo et Sustainatwork

 

 

Mr BAERISWYL Alain
Site
http://vegetal-design.com

 

 

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans BIODIVERSITE - COLLECTIONS VEGETALES
commenter cet article
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 09:48

 Les CHAUVES SOURIS… Quel bonheur !...

 

Pipistrellus_pipistrellus.jpgAu même titre que les lézards verts et gris, que le hérisson, que la chouette hulotte ou l’effraie, que l’Autour des « palombes » ou des différents passereaux, que les papillons et les vers de terre, que les abeilles et polistes, que les bourdons et syrphes, que les araignées et les différents myriapodes, que les coccinelles et les syrphes… la présence de la PIPISTRELLE dans nos jardins reste un VRAI INDICATEUR de l’équilibre de votre jardin, ou de vos espaces verts et paysages privés et publics…

La présence des chauves souris reste LE PARFAIT allié du jardinage naturel !... Et de l'équilibre biologique DANS nos villes ET nos campagnes!

Comment peut-on se passer d’un « fidèle » consommateurs de plusieurs dizaines d’insectes par heure et par individus !

Chaque nuit, c’est quelques milliers de moucherons, de moustiques et de papillons qui disparaissent…

Aux  ETATS UNIS dans certains états, les chauves souris sont devenues  d’une très grande importance économique pour les producteurs : l’organisation Mondiale la BCI (Bat Conservation International !) fait un excellent travail ! Alors dans nos villes, nos jardins et nos paysages observons et agissons pour que cet auxiliaire soit mieux reconnu !...

Les chauves souris sont avant tout : des pollinisateurs, responsable de la dissémination des espèces végétales (60 à 70 % de la flore tropicale !), les plus grands prédateurs d’insectes du monde !... Elles peuvent aussi avoir un régime frugivore et s’alimenter de poissons… On compte 1260 espèces dans le monde !...

 

Alors informez-vous !...

Lisez !...

Construisez des abris pour les fixer!

Protéger les !...

La nuit venue, dans la pénombre des éclairages, on peut observer le balai incessant de ces chiroptères!

Les cavités dans les arbres, les trous des murs en briques et les tuiles de nos toitures sont de parfaits abris!

Alors, 2011 année des chauves souris doit ETRE un "nouveau" prétexte pour mieux connaître et comprendre la biodiversité qui nous entoure!...

 

Toutes nos villes et villages regorgent d'intérêts pour la faune et la flore!...

     

ALAIN BAERISWYL

BIODIVERSITE VEGETALE en France…

HERISSON: Acteur et indicateur...

Les variations des modifications du climat sont visibles en plaine!...

Le régime alimentaire modifie les espèces!...

Les FORETS sont trop PROPRES !... 

 

 

Repost 0
Published by atpv.infos.over-blog.com - dans BIODIVERSITE - COLLECTIONS VEGETALES
commenter cet article

CREATIONS depuis 1995...

 

Un projet TERRASSE?...

Un projet AMENAGEMENT PAYSAGER?...

 

ATPV  Concept bois - Concept végétal 

Mr  BAERISWYL  Alain
En  Marseille  -  81500 Montcabrier
  

Tel. 05.63.58.72.38

ATPV@orange.fr

  http://vegetal-design.com

 

 

Etudes / Conseils / Réalisations... Depuis 1995 

 

CREATION de TERRASSES BOIS

 

Depuis 1995, je vous propose

La conception de votre terrasse en bois...

 

CREATION - RENOVATION - EXTENSION

 

En BOIS CLASSE 4 ...

En bois exotique  premiers choix...

En bois composite...

 

CREATIONS végétales...

Scene-de-jardin--JPG

Articles Récents

CREATIONS bois...

2013-06-13 08.13.1808 octobre (48) DSCN70402013-06-26-08.39.53.jpg

2013-04-16 14.00.412013-04-24-10.08.52.jpg

 

Concepteur de TERRASSES BOIS...

ATTRACTIVITE VEGETALE...

Alchymist (2)Scentimental (2)Acer Colchide  Bordure plantes (5)DSCN63932012-06-13 15.54.57

20 ans d'ANIMATIONS et de SALONS...

images[1]logo def13 AU 15 MARS 2009 (4)img028img003

Atpv Liens...