Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juin 2022 3 22 /06 /juin /2022 13:44
Des situations de départ "parfois complexes"...
Des situations de départ "parfois complexes"...
Des situations de départ "parfois complexes"...
Des situations de départ "parfois complexes"...

Des situations de départ "parfois complexes"...

TERRASSE BOIS : La structure assure le vieillissement de l’ouvrage bois…

La durée de vie de la terrasse dépend UNIQUEMENT des qualités techniques du support, des assemblages et fixations, des choix des matériaux et de la bonne exécution de la structure bois (ou autre) CHEVRONS et/ou LAMBOURDES…
Le PREMIER critère principal de longévité d’un ouvrage bois, reste la ventilation, car le matériau bois est un matériau vivant et seule une aération continue lui confère une résistance optimale face aux parasitismes notamment…
RAPPEL TECHNIQUE :
La ventilation permet de maintenir des taux « faibles » d’humidité et doit être associée à des calages sous les pièces de bois et/ou au contact des changements de matériaux (Mur, chapes, structures divers)
ET ne pas oublier qu’une lumière (Même faible) sous les lames provoquée par l’écartement des entre lames de bois permet de lutter efficacement contre les agents infectieux…
Afin, de réussir son projet terrasse bois, le concepteur doit bien évaluer les besoins en montage qui « conditionnent » le COUT GLOBAL du projet = GARANTIES + LONGEVITE TECHNIQUE
Chaque projet reste unique, car il doit s’adapter aux contraintes du site (Sol + Environnement + Servitudes + Utilisations…) et « cacher » les différences de niveaux et imperfections des maçonneries.
Sur le terrain, on observe que pour des raisons d’abord économiques puis d’incompétences, 90 % des projets de terrasses bois sont TECHNIQUEMENT BACLES… Le prix final, impose des propositions complètement obsolètes !...
Les sections et les qualités des bois de structure, les écartements, les montages, les fixations, l’utilisation de plots « discounts », l’absence de contreventements, les coupes aléatoires sont SOUVENT le début rapide de sinistres et malfaçons qui rapidement seront visibles selon les situations !...
Le client, ne PEUT PAS, et ne DOIT PAS, comparer les prix/M2, car l’important est de connaître les différents éléments qui composent le devis et de comprendre comment la terrasse est « assemblée »…
 
Sur le terrain, au fil des années, on constate de plus en plus de désordres puis des sinistres souvent irréversibles !...
Avec les mouvements des sols, et les fortes variations climatiques, ces dégâts apparaissent de plus en plus tôt, sur des projets réalisés entre 1 et 3 ans !...
Souvent, le projet est alors à reprendre complètement !...
Devant de telles situations, parfois grossières et dangereuses (Glissance, casse de lames, forts risques d’échardes, structure instable…) les assureurs ne jouent pas « pleinement » leur rôle, car la réparation s’appuie « volontairement » sur le devis original !... Oui, celui qui a mené au sinistre !...
Une « bataille » d’experts (Des vrais ?...) commence et les lois et « principes juridiques » sont souvent longs…
De temps en temps, un déblocage de fonds est réalisé, sans vérification de la « remise en ordre » du sinistre !... L’argent « est donnée » directement au « client » et la remise en « ordre » est parfois douteuse!...
 
LA STRUCTURE = Beaucoup de choix commerciaux pour quelques solutions techniques réellement viables!...
La structure d’une terrasse bois est une ossature « en bois ou en métal» qui relie le sol à un ouvrage souvent bâti tel que la maison ou une piscine…
Elle permet « d’installer » les lames selon un sens de pose défini par le concepteur et les différentes contraintes et choix du client…
Souvent elle doit s’adapter aux hauteurs et éliminer les imperfections des constructions comme les seuils, les regards, les marches, les équerrages, les faux niveaux…
Sur le « marché » le choix parait « vaste » et les marques commerciales multiplient leurs gammes !...
En bois (Essences tropicales ou locales classe 4….), en métal (Acier galvanisé, aluminium), en composite (bois + polyéthylène ou  polypropylène ou polychlorure de vinyle), en métal ou autres ; l’ossature permet à l’ensemble de la terrasse bois ou composite de supporter toutes les variations techniques, chimiques, parasitaires, climatiques, pédologiques…
Elle est et sera le SOCLE de la construction bois…
Elle doit permettre de  supporter durablement du poids, des tensions, et une utilisation permanente au cours de toutes les saisons…
La structure doit être conçue sur un « vide sanitaire » où les échanges d’air (sol/atmosphère ossature/atmosphère extérieure) doivent être optimaux  et permanents en toutes saisons
L’air va assécher et renouveler le volume total de l’ossature et maintenir un taux hygrométrique « bas » et constant aux matériaux
Le calage entre les pièces, surtout s’il y a changement de matériaux optimisera la tenue générale de l’ouvrage.
Le montage doit respecter l’utilisation de PIECES ENTIERES avec des « contre-jonctions » qui vont servir de renforts latéraux…
Lors d’une création le concepteur devra envisager de créer une ossature double pour répartir les charges et contraintes, plutôt que de surdimensionner façon charpente, ou d’utiliser des liteaux…
Lors d’une rénovation, le concepteur devra s’adapter et « composer » avec beaucoup de paramètres pour réaliser une terrasse finale « parfaite ».
Chaque projet de terrasse bois, devrait « être programmé » lors de la construction ou suffisamment « adapté » lors de la rénovation pour éviter le surcoût de matériaux…
La réalisation d’une chape béton est INUTILE !... Il vaut « mieux » la remplacer par un radier de 20/40 pour « maintenir » l’eau du sol et la structure des argiles
La pose de pieux semble « parfois » nécessaire (Zone de remblais) mais attention de bien choisir la méthode !...
Seuls les échanges d’air et d’eau doivent rester « actifs » en permanence sous la structure bois, et avec le vent le bois doit « vivre » en toute liberté !...
 
Des CHOIX de départ découlent une utilisation et un vieillissement « rationnel »…
Lorsque l’on conçoit une terrasse bois ou composite, quelques critères techniques et commerciaux OBLIGATOIRES doivent s’imposer « dès le départ du projet»…
Et tout au long de l’élaboration du projet, des décisions « tranchées » doivent être prises = choix structure + fixations + calages + réglages!...+
La structure EST DONC un CHEVRON (bois ou métal) de section suffisante pour être fixé sur le support existant (= terrain nu OU chape béton), et à la fois supporter de poids des lames de terrasse fixées ou clipsées…
Dans la plupart des situations, les sections de la structure sont « sous dimensionnées » (DTU 51.4 Terrasse) et peuvent rapidement provoquer des déformations visibles de la terrasse…
De plus, le bois « autoclave » n’est PAS un bois CLASSE 4 !...
Le bois brut est A PROSCRIRE !...
Seul le choix des sciages rabotés doit être fait !...
Les « montages gadgets » sur plots ne doivent se « faire » que sur CHAPE BETON !... (Support stable)
Les montages avec des structures type charpente sont à proscrire !...
Les contreventements avec fixations alternées et inversées sont obligatoires !...
Le rapport épaisseur / largeur des chevrons doit être de 2 voir 2.5 doit être appliqué !...
Le rapport de fixation du chevron sur chape + cale doit aussi être de 2 !...
Selon la hauteur finale de la terrasse à atteindre, qui est définie par les seuils de portes et fenêtres, ou par une margelle de piscine, l’ossature peut devenir double et croisée et reposée sur cales caoutchouc HD… (Haute densité)
Sur sols nus ou argileux, la réalisation de plots bétons ou la pose de plots « plastique » est à proscrire !...
Seule la réalisation de terrasse bois sur des bâtiments (Présence de chape béton continue et uniforme) permet la pose de plots de qualité qui « allège » alors l’ouvrage, (Voir DTU et analyse des charges sur bâtis)
Ne pas oublier les cales caoutchouc HD, la visserie inox A2 ou A4, les entretoises et contre-pièces, la pose de muralière, voir la conception de poteaux (dans certains cas)
Attention, aux autorisations de travaux (Mairie) et à la proposition suivie par un architecte pour des hauteurs de projet supérieures à 60 cm !...
 
ALAIN BAERISWYL  -  ATPV COCNEPT BOIS...

 

La suite:   Partie 02 – LES CHOIX possibles…

Comment choisir la STRUCTURE d'une TERRASSE BOIS

 

 

TERRASSE PISCINE ou TERRASSE HABITATION = Le sol, l'environnement, les hauteurs et finitions IMPOSENT le coût global...
TERRASSE PISCINE ou TERRASSE HABITATION = Le sol, l'environnement, les hauteurs et finitions IMPOSENT le coût global...
TERRASSE PISCINE ou TERRASSE HABITATION = Le sol, l'environnement, les hauteurs et finitions IMPOSENT le coût global...
TERRASSE PISCINE ou TERRASSE HABITATION = Le sol, l'environnement, les hauteurs et finitions IMPOSENT le coût global...

TERRASSE PISCINE ou TERRASSE HABITATION = Le sol, l'environnement, les hauteurs et finitions IMPOSENT le coût global...

Partager cet article
Repost0
25 mai 2022 3 25 /05 /mai /2022 09:38
TERRASSE BOIS : C’est un ouvrage technique qu’il faut respecter !... Partie 02  Explication des désordres...

Partie 02 =  VIS CACHE / VIS APPARENT / MALFACON / DESORDRE TECHNIQUE et/ou ESTHETIQUE / DEFAUT de construction / SINISTRES… Deviennent le « quotidien » des ouvrages bois !...

Quelques explications…

ACHAT ou VENTE de biens immobiliers ou CREATION

= Se protéger en proposant une réalisation garantie « conforme » à son client et son budget…

 

MALFACON / DESORDRE…

La malfaçon est une imperfection ou un défaut de construction reconnu comme étant la conséquence d'une erreur d'exécution. Elle concerne aussi bien la construction d'une nouvelle maison que la rénovation et les travaux d'aménagement.

On parle également de « désordre ».

Les constructeurs sont responsables envers le maître de l’ouvrage des malfaçons affectant les travaux qu’ils ont réalisés sauf si ces derniers peuvent prouver que le désordre provient d’une cause étrangère.

Sont considérés comme constructeurs au sens de l’article 1792-1 du Code civil :

les architectes, entrepreneurs, techniciens ou autre personne liée au maître de l’ouvrage par un contrat de louage d’ouvrage

les vendeurs d’immeubles à construire, les promoteurs immobiliers, les constructeurs de maisons individuelles ou les contrôleurs techniques.

En revanche, les sous-traitants qui n’ont pas de lien direct avec le maître de l’ouvrage, ne sont pas considérés comme des constructeurs.

Le « VIS APPARENT »

Le vice apparent n'est pas uniquement celui qui est ostensible et que révèle un examen superficiel, mais aussi celui qu'un homme de diligence moyenne aurait découvert, en procédant à des vérifications élémentaires. L'acheteur est donc tenu à un examen aussi méticuleux que ses connaissances le lui permettent. S'il ne procède pas aux vérifications élémentaires, au moins celles qui sont à la portée « chacun », il sera présumé avoir accepté par avance l'éventualité de vices cachés et toute action en garantie lui sera alors refusée

Vice caché et dissimulation

– L’article 1641 du code civil :  « Le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l’usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage, que l’acheteur ne l’aurait pas acquise, ou n’en aurait donné qu’un moindre prix, s’ils les avaient connus. »

– L’article 1643 du code civil:  « Le vendeur est tenu de la garantie des vices cachés, quand même il ne les aurait pas connus, à moins que, dans ce cas, il n’ait stipulé qu’il ne sera obligé à aucune garantie. »

Lorsqu’il n’y a pas de clause d’exclusion de la garantie des vices cachés, l’acquéreur qui agit sur le fondement de l’article 1641 doit seulement démontrer que le vice affectait le bien au moment de la vente. En présence d’une clause d’exclusion de la garantie des vices cachés, l’acquéreur doit, en plus, démontrer que le vendeur avait connaissance du vice, et qu’il l’a dissimulé.
Un vice sera considéré comme caché pour l’acquéreur lorsque celui-ci n’aura plus connaissance seulement de son existence, mais également de son ampleur et de ses conséquences.

L'acquéreur d'un bien immobilier qui découvre, après son achat, un défaut jusqu'alors invisible, peut demander l'annulation de la transaction ou un remboursement d'une partie du prix. Avec Le Particulier.

1- Dans quelles conditions peut-on invoquer la garantie des vices cachés?

Le vendeur reste responsable, après la transaction, des défauts du logement qui étaient cachés au moment de la vente, lorsque ceux-ci «rendent le bien impropre à l'usage auquel on le destinait ou diminuent tellement cet usage que l'acquéreur n'aurait pas pris la décision d'achat, ou en tout cas pas à ce prix-là, s'il en avait eu connaissance» (article 1641 du Code civil). À l'inverse, le vendeur n'est pas responsable des défauts qui étaient apparents (article 1642). La jurisprudence juge ainsi que constituent des vices cachés: la présence de termites ou d'amiante dans le logement, l'absence de fondations, l'existence de carrières souterraines engendrant une insta­bilité du bâti, le défaut de raccordement au réseau public d'évacuation des eaux usées, ou encore des nuisances acoustiques dues à des cloisons d'épaisseur insuffisante.

2- Le vendeur peut-il s'exonérer de sa responsabilité?

Le vendeur peut se dédouaner en insérant, dans l'acte de vente, une clause indiquant qu'il ne sera pas tenu de garantir l'acquéreur en cas de vice caché. Ces clauses, présentes dans la majorité des actes notariés, ne sont valables que si le vendeur est un non-professionnel et qu'il est de bonne foi. Tel est le cas, par exemple, d'un vendeur qui n'avait pas connaissance, au jour de la vente, de la présence de mérules (champignons destructeurs du bois) dans les poutres de sa maison, puisque le diagnostic technique qu'il avait fait établir n'en faisait pas mention.

En revanche, le vendeur manifestement de mauvaise foi ne peut invoquer cette clause, par exemple lorsqu'il a colmaté et repeint un plancher et des plinthes pour cacher la présence de termites, ou qu'il a réalisé des travaux pour dissimuler des fissures affectant la structure même du bâti. Attention, même si le vendeur ne commet aucun acte de dissimulation, il peut être considéré comme étant de mauvaise foi dès lors qu'il est au courant du défaut et qu'il n'en a pas averti l'acquéreur.

3- Que risque le vendeur  en cas de découverte d'un vice caché?

Si le vendeur est déclaré responsable des vices cachés par le juge, l'acquéreur peut, au choix, demander l'annulation de la vente ou une diminution de son prix (articles 1644 et 1646 du Code civil). S'il choisit l'annulation de la vente, le vendeur doit lui rembourser le prix d'acquisition ainsi que les frais de notaire. S'il choisit une réduction du prix, il revient à un expert d'en déterminer le montant. Le vendeur de mauvaise foi peut en outre être condamné à verser des dommages et intérêts (article 1645 du Code civil). Attention, l'action en garantie contre les vices cachés doit être intentée dans les deux ans suivant la découverte du défaut (article 1648 du Code civil). C'est au vendeur de prouver que la découverte du vice caché a eu lieu plus de deux ans avant l'introduction de l'action en justice.

Quelles sont les GARANTIES RELLES ?...

➜   La loi : l’entrepreneur est tenu par différentes garanties. Pour les petits litiges, il est possible de faire valoir :  

●    La garantie de parfait achèvement (l’article 1792-6 du Code civil),

●    La garantie biennale  (l'article 1792-3 du Code civil, les articles R111-27 et R111-28 du Code de la construction et de l’habitation),

●    La garantie décennale (articles 1792 et suivants du code civil).

●    La garantie « commerciale »  (article L. 211-15 nouveau du code de la consommation (article 7-2 du projet de loi).

Ces garanties légales sont d’ordre public.

Aucune clause du contrat ne peut avoir pour effet de les supprimer, de les diminuer ou de les suspendre.

Important : il y a une présomption de responsabilité des constructeurs. Autrement dit, le maître d’ouvrage n’a pas besoin de prouver la faute. Il devra seulement prouver l’existence d’un dommage imputable aux constructeurs et répondant aux caractéristiques fixées par la loi.

Ainsi, ils ne pourront pas s’exonérer en prouvant qu’ils n’ont commis aucune faute (exonération uniquement en cas de force majeure, en cas de fait d’un tiers ou d’une faute du maître d’ouvrage).

La garantie de parfait achèvement

La garantie de parfait achèvement couvre l'ensemble des défauts, vices apparents ou malfaçons que vous avez notés sur le procès-verbal établi lors de la réception des travaux, quelles que soient leur nature et leur importance.

La garantie de parfait achèvement s’étend à la réparation de tous les désordres signalés par le maître d’ouvrage quelle que soit leur importance ou leur nature dans un délai de 1 an à partir de la date de réception des travaux.

Elle couvre également les désordres de même ordre qui sont apparus dans l'année qui a suivi la réception des travaux. Sauf si ces désordres sont dus à un mauvais entretien de votre part.

Il s'agit d'une garantie légale dont le constructeur ou l'entrepreneur ne peut pas s'affranchir. Toute clause contraire dans le contrat serait frappée de nullité.

Tout constructeur est soumis à cette garantie. Le responsable est l'entreprise qui a directement contracté avec vous, même si elle a sous-traité l'exécution des travaux défectueux. Vous ne pouvez donc pas vous retourner contre l'entreprise sous-traitante, l'architecte ou le promoteur d'un immeuble à construire.

Pour que la garantie puisse jouer, le désordre doit faire l'objet d'une trace écrite. On distingue ainsi deux types de désordres :

ceux apparents et ayant fait l'objet de réserves sur le procès-verbal de réception des travaux

ceux apparus au cours de l'année et qui doivent être signalés par l'envoi d'une lettre recommandée avec avis de réception.

Hormis le cas des défauts d'isolation phonique, les désordres apparents n'ayant pas fait l'objet de réserve lors de la réception des travaux ne peuvent pas être couverts par la garantie.

Si le constructeur ou l'entrepreneur n'exécute pas cette garantie légale après une première mise en demeure en recommandé, vous pouvez saisir le tribunal d'instance (ou de grande instance si le montant des réparations dépasse 10 000 euros). Le juge pourra alors :

condamner le professionnel à payer le prix des travaux et réparations, que vous ferez exécuter par une autre entreprise,

le condamner à payer des indemnités de retard.

Cette instance auprès du tribunal doit être impérativement engagée dans l'année qui suit la date de réception des travaux.

Si vous avez signé un contrat de construction de maison individuelle, avec ou sans fourniture de plan, l'établissement qui a accordé sa garantie de livraison à votre constructeur est tenu, en cas de défaillance de celui-ci, de faire exécuter les travaux nécessaires à la réparation des désordres que vous avez signalés lors de la réception (ou dans les huit jours).

La garantie biennale des éléments d'équipements

Cette garantie biennale concerne certains éléments d'équipement qui peuvent être dissociés de la construction et enlevés ou remplacés sans détériorer le bâtiment : équipements ménagers, portes, fenêtres, revêtements muraux, volets, robinets, moquettes, etc.

En cas de défaut, de malfaçons ou de dysfonctionnements, ces éléments d'équipement doivent être réparés ou remplacés par l'entrepreneur concernés. Sauf s'il prouve une mauvaise utilisation de votre part.

La demande doit intervenir dans les deux ans qui suivent la réception des travaux.

Il s'agit d'une garantie légale dont le constructeur ou l'entrepreneur ne peut pas s'affranchir. Toute clause contraire dans le contrat serait frappée de nullité.

En cas de refus de l'entrepreneur, vous devez engager une action devant le tribunal d'instance (ou de grande instance si le montant des réparations dépasse 10 000 euros). En respectant naturellement le délai de deux ans propre à la garantie des éléments d'équipements.

La garantie décennale

Travaux concernés

La garantie décennale ne concerne que les travaux de construction et les ouvrages immobiliers au sens de l'article 1792 du Code civil).

Entre autres et par exemple :

Les travaux de construction ou de reconstruction. Vous faites construire un garage, une véranda, une terrasse maçonnée attenante ou en bois avec muralière, etc.

Les travaux de réhabilitation et de rénovation : rénovation de toitures ou de murs, ravalement, installation d'éléments sanitaires avec création de conduites d'eau, etc.

Certains travaux intérieurs quand ils sont indissociables du bâtiment ou du gros oeuvre : une cuisine encastrée, un carrelage, une cheminée scellée, un chauffage dont les canalisations sont encastrées, etc.

Dommages concernés

La garantie décennale ne couvre pas tous les types de malfaçons ou de désordres au contraire de la garantie de parfait achèvement. Seuls certains dommages sont couverts.

Les dommages qui compromettent la solidité du bâtiment.

Les dommages qui rendent l'immeuble impropre à sa destination. Par exemple quand le logement devient inhabitable du fait d'infiltrations d'eau, etc.

Exemples : effondrement, glissement de terrain, infiltrations d'eau dues à un défaut d'étanchéité d'une toiture, etc. En revanche, si des fissures apparaissent sur un mur ou un plafond, elles ne sont pas couvertes par la garantie décennale dès lors qu'elles ne compromettent pas leur solidité.

A noter qu'en cas de travaux susceptibles de mettre en jeu la garantie décennale, vous devez obligatoirement souscrire une garantie dommages-ouvrage afin de garantir le paiement rapide des travaux de réparation relevant de la garantie décennale. La garantie dommages-ouvrage débute à l'expiration de la garantie de parfait achèvement et est d'une durée de 10 ans à compter de la date de réception des travaux.

La garantie contractuelle

Certains défauts ne sont pas couverts par les garanties légales ci-dessus, par exemple quand ils ne concernent pas des travaux de construction ou ne compromettent pas la solidité du bâtiment.

Vous devez alors mettre en oeuvre la responsabilité contractuelle de l'entrepreneur. Ce qui signifie que vous devrez prouver qu'il a commis une faute ou une négligence. Faute d'accord amiable, ce type de litige débouche automatiquement devant les tribunaux.
L'action doit être engagée dans les dix ans qui suivent la réception des travaux.

Recours en cas de malfaçons

La procédure à suivre en cas de malfaçons repose sur plusieurs étapes.

Demande de réparation

Dans un premier temps, vous pouvez essayer de régler le litige à l'amiable sans passer par les tribunaux. Vous devez lui adresser une lettre envoyée en recommandé avec avis de réception par laquelle vous lui expliquez le problème rencontré (vous pouvez le faire constater par un huissier de justice) et lui demandez d'intervenir afin d'effectuer les réparations nécessaires.

Mise en demeure

En cas de refus ou d'absence de réponse de sa part, vous devez dans un second temps lui adresser une mise en demeure d'exécuter son obligation, en fixant un délai dans lesquelles les réparations doivent être effectuées.

Agir au tribunal

Si vous n'obtenez toujours pas satisfaction après ces deux premières formalités, il est temps d'agir en justice. Vous devez alors vous adresser au tribunal de grande instance. Vous avez également la possibilité de recourir à une procédure d'urgence via une assignation en référé. Pour entamer ces procédures, vous pouvez vous renseigner auprès du greffe du tribunal le plus proche et/ou prendre éventuellement conseil auprès d'un avocat.

Assurance

Si votre assurance dommages-ouvrage peut être mise en jeu (dommages qui relèvent de la garantie décennale), vous devez en outre prévenir votre assureur pour pouvoir obtenir une réparation rapide sans avoir à attendre une décision de justice.

Conseils

Ne perdez pas du temps inutilement pour agir en justice si vous vous apercevez que l'entreprise responsable tarde à vous répondre : seule une action au fond (et non en référé) permet d'interrompre la prescription applicable à chaque garantie (d'une durée de 1, 2 ou 10 ans). A contrario, la simple mise en demeure n'interrompt pas ce délai : certaines entreprises peu scrupuleuses auront donc tout intérêt à tarder à vous répondre.

La ou « les » GARANTIES COMMERCIALES …   

La garantie commerciale vous permet de vous faire rembourser, de remplacer ou de réparer un produit acheté (appareil électroménager, voiture, fauteuil...). Elle peut être proposée librement par le vendeur ou le fabricant. Elle peut être gratuite ou payante.

Elle est peut être facultative ou « imposée » à la marque commerciale et donc s'ajoute à toutes les « autres » garanties légales obligatoires.

https://www.inc-conso.fr/content/les-garanties-legales-et-commerciales

Voir PARTIE 01…

lhttps://www.atpv-infos.com/2022/06/terrasse-bois-c-est-un-ouvrage-technique-qu-il-faut-respecter.partie-01-situation-alarmante.html

 

ATPV CONCEPT BOIS  -  Mr BAERISWYL Alain…

 

 

 

 

Le bois est un MATERIAU VIVANT!...
Le bois est un MATERIAU VIVANT!...
Le bois est un MATERIAU VIVANT!...

Le bois est un MATERIAU VIVANT!...

Partager cet article
Repost0
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 09:11
FACE aux PRIX BAS = TOUS les bois et tous les TYPES de structures sont touchés!...
FACE aux PRIX BAS = TOUS les bois et tous les TYPES de structures sont touchés!...

FACE aux PRIX BAS = TOUS les bois et tous les TYPES de structures sont touchés!...

Partie 01 =  MAFACONS  et VICES CACHES = Une situation alarmante sur le terrain !...

ACHAT ou VENTE de biens immobiliers ou CREATION
= Se protéger en proposant une réalisation garantie « conforme » à son client et son budget…
MAFACONS  et VICES CACHES = Une situation alarmante sur le terrain !...
80 % à 90 % des projets terrasses bois ou composites sont  volontairement « non conformes » !...
ATTENTION, car « souvent » les « recommandations » de pose et de montage des différentes « marques commerciales » sont TECHNIQUEMENT INCOHERENTES car UNIQUEMENT COMMERCIALES !...
Elles se « cachent » derrière un DTU TERRASSE « dépassé » et « manquant » de bon sens ; et les CLASSIFICATIONS et QUALITES de BOIS et  MATERIAUX amenent une grande confusion supplémentaire!...
Car chaque matériau est « à son tour » la proie de qualifications et d’utilisation spécifiques = Vis + Ossature bois + Plots + Cales + Fixations…
Le prix est annoncé au M2 et autour de sections et qualités de bois ou de composite totalement INCOMPATIBLES pour la réalisation d’un OUVRAGE BOIS EXTERIEUR HORIZONTAL = TERRASSE BOIS
VIS CACHE / VIS APPARENT / MALFACON / DESORDRE TECHNIQUE et/ou ESTHETIQUE / DEFAUT de construction / SINISTRES… Deviennent le « quotidien » des ouvrages bois !...
Devant une telle situation sur le terrain, « l’immobilisme » et « le manque d’organisation et de réaction » de toute la filière bois, provoquent un effondrement progressif et une méfiance durable des clients face aux ouvrages bois…
Si vous avez acheté une maison ou un appartement achevé, si vous faites construire, mais également si vous faites réaliser des travaux dans votre maison ou dans votre appartement, les responsables de la construction ou des travaux sont tenus de garantir les travaux qu'ils ont exécutés directement ou fait exécuter par un tiers.
Dès que, l’on évoque « la loi », les réglementations, les normes, les obligations de mise en œuvre, les responsabilités, les codes et articles des différents codes civils, de l’habitation, de la consommation s’additionnent voir se superposent comme « un millefeuille » !... Et si l’on rajoute le « code moral », l’éthique et autres, cela devient « un vrai parcours du combattant pour le client comme pour l’entrepreneur « responsable » et « respectueux » de sa filière.
On peut « presque » dire que dans 80 voire 90 % des réalisations de terrasses bois ou composites il existe un ou plusieurs désordres « qualificatif » face à l’esthétique, à la technique, aux risques parasitaires, aux normes, aux bons sens, aux respects des conditions de poses des produits…
Le « mieux » reste donc, de concevoir, de rénover, de préparer, d’assembler, de construire, et de finir chaque projet d’ouvrage bois horizontal PARFAITEMENT dans des prix et surfaces « respectueux » du budget client initial…
Enfin, il ne faut jamais oublier que la terrasse bois ou composite reste une réalisation « VIVANTE » démontable, stable, évolutive où seule une VENTILATION OPTIMALE reste la garantie élémentaire « de base »… 
Je ne vais pas évoquer chaque « composant » de la conception du projet terrasse bois, mais « évoquer » quelques notions simples et rappels sur les « situations très alarmantes » que l’on trouve sur le terrain autour de réalisations de terrasses habitations ou de terrasses autour de piscines…

Voir PARTIE 02…

https://www.atpv-infos.com/2022/06/terrasse-bois-c-est-un-ouvrage-technique-qu-il-faut-respecter.partie-02-explication-des-desordres.html

 

ATPV CONCEPT BOIS  -  Mr BAERISWYL Alain…
ETAT des LIEUX ALARMANT...
ETAT des LIEUX ALARMANT...
ETAT des LIEUX ALARMANT...
ETAT des LIEUX ALARMANT...

ETAT des LIEUX ALARMANT...

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2021 2 23 /11 /novembre /2021 11:03
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...

La TERRASSE BOIS "met" en scène les choix des matériaux et la forme de la piscine

L'environnement de la terrasse et les choix d'aménagements extérieurs "marquent" l'ensemble du projet terrasse bois/piscine
Les finitions = bandeaux margelle + les lames (Couleurs + Dimensions + Sens de pose) + création d'un bac végétal avec les choix gravillons blancs et éclairages amplifient l'empreinte de l'enrochement sur le projet final
L'ensemble devient complet et équilibré, naturel et rationnel!...

Les contraintes techniques existantes et créées par la réalisation de la piscine ont imposé de très nombreux réglages de pose de l'ossature bois et lames...

L'ensemble des choix "rendent" le projet final plus abouti esthétiquement...

Conception et réalisation = ATPV CONCEPT BOIS...
ALAIN BAERISWYL - atpv@orange.fr

 

TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
TERRASSE BOIS - Contraste et couleurs du CUMARU avec les finitions du PROJET...
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2021 5 01 /10 /octobre /2021 08:43
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01

Après 25 années de préventions des risques sanitaires et PHYTOPATHOLOGIQUES" lors de la CONCEPTION de TERRASSES BOIS, un BILAN de SITUATION TECHNIQUE s'impose...

La présence des agents infectieux et de dégradation des bois sur les ouvrages horizontaux devient alarmante sur la région TOULOUSE et DEPARTEMENTS ALENTOURS...

Dans "un silence organisé" les situations de sinistres se multiplient  et on note la présence simple ou combinée de: MERULE - CONIOPHORE - ANTRODIA  - CONIOPHORE...

On notera aussi la présence d'attaques de champignons "plus classiques" comme la LENZITE voir TRAMETES et POURRITURES combinées à celle d'insectes xylophages ou pas, vecteurs de dissémination ou de dégâts sur bois...

La "reconnaissance parfaite" d'un agent infectieux n'est pas "le plus important" car elle demande une analyse poussée (connaissances personnelles + laboratoire) mais c'est bien à la fois la présence et l'intensité du (ou des) parasite fongique qui "compte" pour agir et réagir efficacement... (Pour cela, dans le doute, il faut interpeler le CTBA ou des ORGANISMES BOIS ou PHYTOSANIATIRES reconnu...)

Voir PARTIE 02 

Parce que le BOIS est un MATERIEU VIVANT, il faut optimiser sa MISE EN OEUVRE et ses MONTAGES ainsi que ses ASSEMBLAGES et FIXATIONS et "aller" au delà des réglementations, en agissant aussi avec "du bon sens"!...

Ainsi, que les choix des matériaux qui doivent "aller" au delà des DTU et NORMES recommandés INSUFFISANTES pour préserver nos ouvrages bois...

Les "sources" d'attaques fongiques et parasitaires sont connues:

L'eau sous TOUTES SES FORMES + le SOLEIL DIRECT + Les VARIATIONS et AMPLITUDES de TEMPERATURES + Absence de VENTILATION + Présence de milieux et vecteurs "à risques" environnants + Manque d'ENTRETIEN des BOIS + QUALITES des SUPPORTS et MONTAGES 

MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  Partie 01

Evidemment, lors d'un PROJET de TERRASE BOIS? le CLIENT ne pense qu'au PRIX FINAL du DEVIS et "signe" plutôt au "moins cher" en évoquant "classiquement" le "fameux" BUDGET!....

Plutôt que réduire les surfaces, ou modifier les choix des lames de surface, c'est "au contraire" l'ossature et ses montages qui "sont bâclés" 

Sur le terrain , dans la "majorité" des cas, les professionnels "osent" recourir au bois brut, "juste" autoclavé (en surface), et  sous-dimensionnent (Respect DTU TERRASSE) OU sur-dimensionnent  (Bois brut autoclavé) l'ossature bois de la terrasse "pensant" être tranquille!... En réalité, il faut attendre 1 à 5 ans (selon les cas) pour s'apercevoir des PREMIERS DEGATS puis des PREMIERS SYMPTOMES!...

Et que dire des "liteaux" en 46 x 60 ou 70 recommandé par le DTU TERRASSE qui s'ouvrent "de part en part ou trop dur pour les vissages inox (Exotique) , ou des poses sur plots en situation de TERRAIN NUS (Sur longrines ou points bétons, ou dalles)

En fait, "notre filière" est victime de réglementations techniques dépassées, de qualités des bois bien incertaines, de "poseurs" de bois sans aucune compétence et de clients voulant signer "au moins cher" et pour des "surfaces bois les plus grandes possibles"!...

La responsabilité est "collective" car le manque de contrôles, à la source favorise, sur le terrain ces situations de plus en plus favorables pour les attaques de champignons lignivores 

Idem, lors de ventes et achats de biens immobiliers avec des terrasses bois où parfois l'état sanitaire et technique sont 'très très limites voir catastrophiques" ?...

ATTENTION car des TERRASSES BOIS "mal réalisées" peuvent devenir les "relais" et "points d'ancrages" aux développements de tous les AGENTS INFECTIEUX des BOIS vers les bardages, pergolas, et murs d'une construction!... Et, dans les rénovations, le phénomène est encore PLUS AMPLIFIE!... 

AU CONTRAIRE, une "TERRASE BOIS BIEN REALISEE peut devenir une RUPTURE DE LA CHAINE des RISQUES MYCOLOGIQUES  et des relations à risques= SOL/HABITATION....

ALAIN BAERISWYL

ATPV CONCEPT BOIS...

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2021 5 01 /10 /octobre /2021 08:42
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...
MERULE et CHAMPIGNONS LIGNIVORES bien présents sur les TERRASSES BOIS en 2021 -  PARTIE 02 Suite...

La PHASE de TRAITEMENT du « problème MERULE » comme « TERMITE » restent un vrai TABOU car cela génère la crainte et la peur de découvrir des situations beaucoup plus inquiétantes qu’elles ne semblaient « être » au départ !...

Pourtant, sur le terrain, depuis ces 5/7 dernières années, les cas "de présence" et "de dégradation" de terrasses bois dues à des champignons se multiplient dans un silence « orchestré » !...

Ne faut-il pas changer, la législation, les obligations, la réglementation, la formation et plus ?...

Si pour les bâtiments et constructions des "réseaux" d'entreprises spécialisées et agréées accomplissent la réparation des sinistres et désordres liés aux attaques des agents infectieux du bois, il n'en ait pas "de même" pour l'extérieur car la démarche de diagnostics et de recherche des causes est bien plus délicate!...

Dès qu'il y a "un doute" ou une attaque visible, ou que des symptômes caractéristiques apparaissent sur un ouvrage bois extérieur, il faut faire vite...

Un "enquête" sur le chantier, (Historique), ne évaluation de l'environnement du chantier (Présence de matériaux ou de constructions en bois) , un questionnement sur l'entretien de la terrasse, quelques questions et observations sur le voisinage (Présence d'ouvrages en bois), puis un démontage partiel et ciblé de "la zone" AINSI que dans différents secteurs permettent d'avancer sur l'ampleur de la présence et du développement possible d'un agent infectieux...

Chez "le particulier" (= Domaine privé) les obligations existent, mais les déclarations et réparations de travaux sont souvent "cachées"!...

Et lors de démontages "radicaux" du projet, suite à la présence de "parasites" du bois, ce sont les "déchets" générés par la remise en état qui posent problème!...

Sur les cas d'ouvrages extérieurs en bois, les TRAITEMENTS des situations et l'ORGANISATION des travaux sont difficiles à "maitriser" à 100 % car les risques peuvent "être multiples" et "venir" de situations inattendues!...

Dans chaque cas, d'une situation MERULE (ANDOTRIA ou autres...), il faut agir et réagie ADMINISTRATIVEMENT = DECLARATION de la présence de la MERULE à la MAIRIE mais...

PROCESS "proposé" par ATPV CONCEPT BOIS... 

En 6 étapes = EVALUER / PROTEGER / CONTENIR / TRAITER / REPARER / SURVEILLER

SUR le TERRAIN = Faire vite mais "avec méthode et propreté" = SECTEUR par SECTEUR 

- Protection personnelle "complète" (Gant + Combinaison + Protège chaussures + Désinfection du matériel)

- Protection du chantier et de son environnement direct 

- Démontage très progressif du chantier par "petit secteur complet" avec nettoyage du matériel et de chaque zone permanent et répétitif

- Evacuation par sacs ou par big bag de tous les déchets et de toutes les dimensions (Sciures) en évitant le plus possible les transports de déchets

- Destruction par le feu même si... (Ou évacuation par benne location, ou retour au fournisseur?...)

- Traitements localisés (Chalumeau et Phytosanitaire)  = OPERATION X2 fois 

- Bâchage "minutieux" du sol traité 

- Traitement environnement du chantier si nécessaire "et possible" selon chaque cas

- Marquage visuel de protection du secteur (Piquets + Rubalise)

- Attendre 30 jours avant OBSERVATIONS DE SITUATION et DEBUT de REPRISE DES TRAVAUX

- SI POSSIBLE = Surveillance du chantier = VISITE ANNUELLE 

- PROPOSITION TECHNIQUE adaptée pour une REPARATION COMPLETE et DIRABLE de la NOUVELLE TERRASSE BOIS

- ENTRETIEN annuelle "classique" 

-​​​ TRAITEMENT PHYTOSANITAIRE de PREVENTION tous les 2 ans sur l'ensemble du projet réparé

Pour remettre en 'ordre" le projet, il faut prendre un MAXIMUM de précautions et garanties techniques AVEC beaucoup de bon sens!...

EN 2021, la situation GENERALE de notre FILIERE BOIS n'est "pas simple" car de plus en plus, et face à la "crise de ces derniers mois" les prix élevés sanctionnent, encore une fois les entreprises qui proposent et exécutent des process techniques bois aboutis, sécurisés et garantis!...

A force de choisir, toujours, le moins cher, nous allons tout droit "à la case" de la filière!...

ALAIN BAERISWYL 

ATPV CONCEPT BOIS

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 06:35
TERRASSE BOIS "Urbaine" = Technique avec beaucoup de préparation et d'organisation...
TERRASSE BOIS "URBAINE".... Un challenge technique, une réflexion globale sur les montages et manipulations, un respect de tout l'environnement du chantier et une propreté "permanente" dans le déroulement du projet...
 
RENOVER ou CREER une terrasse bois ou composite "en ville", dans des bâtiments collectifs, pour des appartements aux accès difficiles, aux contraintes de manipulations maximales, DEMANDE une organisation et une réflexion GLOBALE "fine" pour diminuer les manipulations, le bruit, les salissures, afin de respecter le client ET AUSSI tout le voisinage direct et indirect!.... 
Ne pas "négliger" le stationnement au cours du chantier, et les protections nécessaires et principes de base au bon déroulement des travaux... (Cales, balais, aspirateur, sangles et emballages des extrémités des lames et chevrons ou rails lors des manipulations, chariot...)
Les espaces de travail étant restreints, il faut donc "penser" à faciliter la mise en oeuvre et les manipulations pour optimiser l'utilisation de l'ascenseur et donc éviter les multiples "montées et descentes" des escaliers collectifs  parfois "étroits"!...
 D'un "point de vue" technique, il faut penser à alléger au maximum la structure et bien choisir les lames de terrasse...
Dans le montage du projet, les CALAGES sont la base pour "étouffer" le bruit et s'adapter aux supports!... 
Les systèmes à clips seront privilégiés pour éviter les vis apparents, CAR dans CES ESPACES URBAINS le client optimise l'utilisation "pieds nus" de SA TERRASSE quotidiennement...
La terrasse bois ou composite DEVIENT alors PLEINEMENT une NOUVELLE PIECE PERMANENTE de l'appartement...
LE CHANTIER est "souvent" très physique!...
Mais, la REALISATION FINALE nous fait oublier les difficultés "surmontées" par chaque projet!...
 
ATPV CONCEPT BOIS - Mr BAERISWYL Alain
TERRASSE BOIS "Urbaine" = Technique avec beaucoup de préparation et d'organisation...
TERRASSE BOIS "Urbaine" = Technique avec beaucoup de préparation et d'organisation...
TERRASSE BOIS "Urbaine" = Technique avec beaucoup de préparation et d'organisation...
TERRASSE BOIS "Urbaine" = Technique avec beaucoup de préparation et d'organisation...
Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 09:01
CHAQUE SITUATION est bien un PROJET UNIQUE
CHAQUE SITUATION est bien un PROJET UNIQUE
CHAQUE SITUATION est bien un PROJET UNIQUE
CHAQUE SITUATION est bien un PROJET UNIQUE

CHAQUE SITUATION est bien un PROJET UNIQUE

Partie 02 : TERRASSE BOIS = Chaque projet est un compromis entre les choix du client et les « réponses et garanties» techniques du professionnel…  

RAPPEL / Partie 01 : TERRASSE BOIS = Chaque projet à ses contraintes et donc un coût différent…  
L’environnement et les contraintes directs et indirects du projet à réaliser ainsi que les choix du client vont impliquer une préparation et une pose différente et aboutir à une réalisation personnalisée…
IL FAUT DEFINIR « les choix techniques et personnels » et EVALUER « les contraintes réelles» !...
C’est un « ensemble » de paramètres qui définissent le projet
Ce sont des NORMES et DTU qui définissent le montage
C’est l’expérience et savoir-faire du poseur qui peut « ajouter » des garanties supplémentaires et du « bon sens »

Quelques soit le projet (CREATION ou RENOVATION) il faut prendre en compte « tous les souhaits et choix de départ » du client et réaliser un vrai diagnostic global et un état des lieux du projet pour chiffrer l’ensemble du coût global. 
Le BUDGET DU CLIENT et le COUT FINAL DU PROJET doivent s’adapter ‘à une réalisation «sécuritaire et garantie» sur le long terme !...

Côté CLIENT : Ecouter, Expliquer, Adapter, Comparer, Proposer !...
Au moment de la rencontre avec le client, le plus difficile est souvent d’entendre que la situation pour choisir et réaliser sa terrasse bois  n’est pas simple » et de comprendre qu’il est très difficile de savoir qui a raison dans les différentes propositions commerciales et quel devis sera réellement crédible !...
Cette « jungle » des prix, des marques, des garanties, amènent une MEFIANCE de plus en plus grande sur toute la filière bois et une CONCURRENCE MALSAINE dans nos métiers !...
Les écarts de comparaisons de prix sont tels entre les devis, qu’il devient « parfois » impossible de comprendre pour le CLIENT qui a raison, entre un « devis » de 1 ligne, à un tableau d’1/2 page et une ETUDE DETAILLEE de plusieurs pages !...
Il faut donc prendre en compte, et parfois entendre les « idées reçues » et souvent « jouer sur les compromis » entre :
- Le choix et les qualités des lames
- Le sens de pose
- Le choix et les qualités des fixations
- Le choix et les qualités des chevrons et structures bois 
- Les hauteurs de finitions du projet
- Les montages ou la réalisation de plots 
- Les prix et le budget « toujours limité »
- La surface finale « souhaitée » toujours plus grande
- Le non entretien de « sa » terrasse
- L’absence d’échardes

Côté PROFESSIONNEL : Ne pas prendre « de risques » même si !...
Il faut « présenter » et faire entendre la complexité d’une terrasse bois
Il faut montrer des échantillons
Il faut rassurer avec des photos de projets montrant des cas similaires de réalisations en différentes étapes
Il faut dire qu’une TERRASSE BOIS = LIEUX où l’on marche pieds nus !... Et, que, le pied « dicte » à la fois le confort et « impose » les contraintes 
Il faut comparer les différents choix techniques des lames
Il faut comparer les différents choix techniques de la structure  
Il faut expliquer le montage de l’ossature et ses réglages et finitions
Il faut comparer les risques entre les différents choix de lames
Il faut comparer les risques entre les différents choix de structures
Il faut « rassurer » sur le devenir de la terrasse
Il faut intégrer les paramètres d’entretien et leurs coûts
Il faut « parler » garanties des produits 
Il faut « parler » garanties du poseur 
Il faut « parler » du vieillissement et de l’entretien
Il faut « souvent faire comprendre » de diminuer les surfaces initiales souhaitées pour exécuter un projet terrasse bois plus petit mais « parfait »!...
Il faut « expliquer » qu’un projet initial peut être évolutif « au fil des années »
Il faut expliquer « qu’à tout moment » on peut intervenir par démontage des lames

AU FINAL
Il faut trouver un compromis entre tous les « désirs » du CLIENT et toutes les solutions « possibles » du PROFESSIONNEL
Il faut « convaincre » le client qu’une TERRASSE BOIS est un OUVRAGE HORIZONTAL COMPLEXE qui demande un entretien proportionnel aux choix de départ = PARTIE 01

Mais, ATTENTION, aux GARANTIES pose et finitions + matériaux choisis, car selon les cas elles sont soit de : 
1 an révolu sur un projet « simple » 
2 ans sur l’esthétique (Difficile à appliquer sur un matériau vivant come le bois)
10 ans sur les « véritables » bois CLASSE 4
10 ans sur la plupart des « lames composites »
GARANTIES COMMERCIALES variables sur certaines « marques » et « process » 
10 ans « absolu » sur les « process techniques de liaisons directes et continues » entre un ouvrage maçonné ou bois (maison) ET une terrasse bois 
L’utilisation de bois brut EST A PROSCRIRE
L’utilisation de bois AUTOCLAVE « simple » EST A PROSCRIRE

Et n’oubliez pas que Le BUDGET DU CLIENT et le COUT FINAL DU PROJET doivent s’adapter ‘à une réalisation «sécuritaire et garantie» sur le long terme !...

A suivre…
ATPV Concept…  Concepteur de terrasses depuis 1995… 

 

QUEL EST LE PRIX d’une TERRASSE BOIS?...  PARTIE 01

https://www.atpv-infos.com/2021/04/quel-est-le-prix-d-une-terrasse-bois.partie-01-evaluer-les-contraintes.html

QUEL EST LE PRIX d’une TERRASSE BOIS?...  PARTIE 02

https://www.atpv-infos.com/2021/04/quel-est-le-prix-d-une-terrasse-bois.partie-02-compromis-entre-client-et-professionnel.html


 

QUEL EST LE PRIX d’une TERRASSE BOIS?...  Partie 02 = COMPROMIS entre CLIENT et PROFESSIONNEL
Partager cet article
Repost0
22 avril 2021 4 22 /04 /avril /2021 08:42
MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU
MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU
MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU
MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU
MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU
MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU

MAISON - PISCINE - RENOVATION ou CREATION - CHAPE BETON ou CARRELAGE ou TERRAIN NU

Partie 01 : TERRASSE BOIS = Chaque projet à ses contraintes et donc un coût différent… 

L’environnement et les contraintes directs et indirects du projet à réaliser ainsi que les choix du client vont impliquer une préparation et une pose différente et aboutir à une réalisation personnalisée…

IL FAUT DEFINIR « les choix techniques et personnels » et EVALUER « les contraintes réelles» !...

C’est un « ensemble » de paramètres qui définissent le projet

Un support technique de qualité + choix de l'esthétisme + choix de pose + choix des matériaux = REUSSITE du PROJET

Ce sont des NORMES et DTU qui définissent le montage

Ce sont les risques phytosanitaires + risques techniques + obligations et choix des montages + choix et qualités des vissages + choix des assemblages…

C’est l’expérience et savoir-faire du poseur qui peut « ajouter » des garanties supplémentaires et du « bon sens »

Lorsque l’on veut aménager un espace en une terrasse bois, c’est l’ensemble des contraintes techniques qu’il faut prendre en compte.

Quelques soit le projet (CREATION ou RENOVATION) il faut entreprendre un vrai diagnostic global et dresser un état des lieux précis pour chiffrer l’ensemble du coût global.

Il faut donc prendre en compte :

-   La présence d’une « chape béton » = épaisseur, qualité, joints dilatation, présence de carrelage, points faibles et casses visibles…

-  L’absence de chape va amener une réflexion globale sur la création complète du support bois (double et croisée) et de son montage (pieux et/ou création d’une structure d’appuis))

-  La présence d’escaliers : largeur + hauteur et profondeur des paliers, contre marches et marches, qualités techniques et choix des matériaux…

 - Les axes de passages = vont imposer des largeurs et longueurs supplémentaires à la réalisation de la terrasse bois…

-  La présence d’ouvertures fixes : portes, hauteurs des seuils va imposer des hauteurs à respecter et un sens de pose des lames

-  Les liens avec les scènes du jardin et maçonneries = design global, équilibres dimensionnels et choix des lames de la terrasse

-  Les dénivelés du sol, qualités du sol = vont définir la pose sur pilotis, chape béton, ou chape + longrines, ou pose croisée de lambourdes avec points de scellement…

-  La pose de pieux « élaborés » ou « simples » et leur nombre

-  La position des arbres = racines, feuilles… va « obliger » de protéger l’ouvrage bois par la pose d’une bâche et d’un doublage de la structure voir la pose de pieux simples…

-  Les risques naturels…= pose de drains et orientations des écoulements des eaux…

-  La présence de réseaux apparents (regards, arrosage intégré, éclairage) va augmenter les finitions

- L’implantation des ouvrages liés au projet final va « imposer » des hauteurs et finitions

- Le choix de la piscine (coque ou maçonnée) et ses composants (liner, carrelage, résine) vont imposer un montage structure et fixations « spécifique » sur l’arase et autour de l’ouvrage béton (pieux)

- L’utilisation des plots sera « uniquement » à poser sur chape béton uniforme et stable, et permettra de compenser des hauteurs et d’utiliser des structures en  aluminium

- Les risques parasitaires (MERULE + POURRITURES + TERMITES)

- La possibilité de montage « facile » d’une lame ou d’un secteur

- La possibilité de faire « évoluer » son projet initial = AGRANDISSEMENT ou CHANGEMENT DE LAMES ou DEMOTAGE pour nettoyage ossature ou ACCES à la structure bois…

Trop souvent, pour diminuer le coût global « volontairement », beaucoup de ces points techniques sont négligés et provoquent alors un vieillissement rapide de l’ouvrage bois!... 

C’est réellement en fonction de tous ces choix et options de montage à prendre que le coût global de la construction du support de la terrasse peut être très différent !...

Rappelons qu’une terrasse est une maçonnerie dépendante de son utilisation et du choix de ses matériaux !...

Pour réussir et profiter durablement de cet espace de vie, il ne faut pas sous évaluer le choix des matériaux et ses options de montage !...

Malheureusement, sur le terrain, certaines « pratiques commerciales », et le « DTU terrasse bois » ne permettent pas de prendre en compte et de respecter les contraintes techniques de chaque projet…

A l’heure où, les variations climatiques « influent » directement et fortement sur les ouvrages, il seraient « temps » de modifier certaines décisions et de réaliser un document technique global d’utilisation à la hauteur des vrais enjeux d’aujourd’hui !...

C’est donc pour tous ces critères techniques, mécaniques, parasitaires et structuraux que le prix/m2 ne doit jamais être pris en compte comme « base de départ » ou « comme comparaison entre projet » d’un chiffrage d’une terrasse bois ou composite.

Chaque projet de terrasse bois ou composite et donc chaque réalisation, reste un ouvrage « unique et personnalisé » !...

La SEULE pièce « de départ » qui doit prendre en compte l’ensemble du projet reste un DEVIS PRECIS, DETAILLE avec PHOTOS

Et PAS un PRIX / M2 rempli de vide !...

Le DEVIS reste une « règle » d’exécution des travaux, et un document « d’appuis de bonne foi » pour une vente de biens…

Et n’oubliez pas que Le BUDGET DU CLIENT et le COUT FINAL DU PROJET doivent s’adapter ‘à une réalisation «sécuritaire et garantie» sur le long terme !...

A suivre…

ATPV Concept…  Concepteur de terrasses depuis 1995…

 

QUEL EST LE PRIX d’une TERRASSE BOIS?...  PARTIE 01

https://www.atpv-infos.com/2021/04/quel-est-le-prix-d-une-terrasse-bois.partie-01-evaluer-les-contraintes.html

QUEL EST LE PRIX d’une TERRASSE BOIS?...  PARTIE 02

https://www.atpv-infos.com/2021/04/quel-est-le-prix-d-une-terrasse-bois.partie-02-compromis-entre-client-et-professionnel.html

 

Une ou des SOLUTIONS pour CHAQUE PROJET

Une ou des SOLUTIONS pour CHAQUE PROJET

Partager cet article
Repost0
1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 16:33
BOIS - ACIER et dérivés = LES PRIX FLAMBENT : Qui va "trinquer et payer l'addition?..."

https://www.batiactu.com/edito/hausse-prix-materiaux-acier-bois-comment-entreprises-61246.php

EXTRAIT  /  VOIR LIEN  pour lecture complète

TENSIONS. Depuis deux mois, les tensions sur le marché des matières premières et matériaux se multiplient. Comment les entreprises et artisans du bâtiment peuvent-ils faire face à ces hausses ? Réponses avec la Fédération française du bâtiment (FFB) et la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

Depuis deux mois, les prix s'emballent sur de nombreux métaux, matériaux, produits de construction, et la situation commence à inquiéter les professionnels de la construction. "L'acier a été le premier à s'envoler en décembre 2020, puis nous avons connu une petite alerte sur le verre ; ensuite, tous les métaux non ferreux ont suivi le mouvement", explique la Fédération française du bâtiment (FFB), contactée par Batiactu. Un matériau de construction, et non des moindres, est également touché : le bois d'œuvre, concerné non seulement par des hausses de prix importantes mais aussi des "problèmes d'approvisionnement". Voire, dans quelques cas, des mises au chômage technique. La Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) vient d'écrire au ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, pour l'avertir de ces évolutions. "Le prix du cuivre a progressé de 27,9% sur un an et de près de 10% sur le seul mois de décembre 2020, quand le prix du zinc a progressé de 22,2% sur un an et de près de 4% au mois de décembre 2020", peut-on lire dans ce courrier daté du 15 février 2021.
 

INQUIETANTE SITUATION!...

 

ATPV Concept bois  - Mr BAERISWYL Alain

 

 

Partager cet article
Repost0
1 mars 2021 1 01 /03 /mars /2021 13:50
COMMENT CHOISIR un PROFESSIONNEL pour son projet de TERRASSE BOIS?...

COMMENT CHOISIR un PROFESSIONNEL ?...

TERRASSE BOIS = Le PIEGE DU BUDGET et du PRIX / m2!...

Lors des demandes d’informations et de comparaisons des devis de créations ou de rénovations de TERRASES BOIS, souvent le client considère TROP RAPIDEMENT que l’entrepreneur qui est « hors budget » (dépasse les limites « possible » du projet) n’est pas choisi et voir souvent considère comme TROP CHER !...
Pourtant !...
Si le taux de TVA est différent entre la création et la rénovation, l’essentiel est bien de comparer les différents postes techniques qui assurent les GARANTIES TECHNIQUES et le VIEILLISSEMENT et l’ENTRETIEN de la terrasse bois !...
Pour éviter de finir «de plus en plus rapidement en sinistre, et donc en conflit avec les expertises et ses longueurs judiciaires ; il faut « comparer » ce qui « est comparable » et aller plus loin dans les garanties morales du professionnel choisi !..

 

COMMENT BIEN CHOISIR son PROFESSIONNEL ?...
ATTENTION, les risques et les comparaisons entre devis sont réels et parfois très importants!...
Le choix de l’entreprise est souvent TROP RAPIDE !...
90 % des projets sont hors normes dès le départ, dès la signature !...
La démarche commerciale qui ne considère que le prix final, voir le prix / m2 prend le dessus sur la démarche technique qui, prenait, elle, tous les paramètres d’assemblages, de montages et de fixations…
Le prix du m2 associé à peu (à pas) de détails donne souvent  une fausse valeur globale du projet, et peut finir comme « non-conforme voir être associé comme un vice de procédure pour fausse concurrence »  !... 
Même si, cette démarche est totalement condamnable, elle est portant très largement pratiquée, car elle masque les connaissances techniques du professionnel et ses capacités à se comparer à une « vraie concurrence » !...
Si, dans le « domaine privé » les recours sont faibles et la responsabilité « partagée » !...
Dans le « domaine public » la responsabilité est totale sur le donneur d’ordre qui doit, s’assurer du choix du professionnel et de du parfait achèvement et exécution du travail…
Le CHOIX du client doit PRENDRE EN COMPTE le COUT D’ENTRETIEN, pour cela il serait « bon » de se projeter sur 10 ans pour avoir un réel aperçu…
En fait, ne pas oublier, que le bois « reste » un matériau vivant et qu’il nécessite un entretien proportionnel au montage et choix des lames, et que son coût doit être pris en compte dans le choix de départ !...

 

Parce que le client « veut absolument réaliser sa surface », il choisit alors le prescripteur qui a compris qu’il fallait proposer du « moins cher » pour rentrer dans la fourchette de prix du client, ou d’insister sur un prix / m2 le plus attractif possible… Aux risques d’être dans l’illégalité technique!...
Dans ces cas, les choix et la pose ne respectent plus :
- Les règles de montages et fixations des terrasses bois !
- Les « choix techniques de la qualité des lames et lambourdes»
- Les règles parasitaires 
La terrasse bois deviendra alors rapidement une contrainte d’entretien et d’utilisation…
Souvent les projets (pour rentrer dans l’enveloppe du client) sous évaluent la fixation au sol et la rénovation (ou la création) d’un support technique de qualité = chape béton ou longrine ou purge de la chape…
Enfin, le choix trop rapide de l’essence (lames) va impliquer un rythme d’entretien qui peut devenir très contraignant et donc très couteux pour l’utilisateur!...
COMPOSITE ou TROPICALE ou LOCALE ou THT …
Pour le client, il y a beaucoup de propositions au début, mais, peu d’élus au final surtout si l’on considère le nombre d’année d’exercice de la profession!...
N’oubliez-pas, qu’en cas de revente de biens, de malfaçons ou de sinistres : le devis initial que vous avez signé est « la base de la contestation » et/ou une preuve de la « solidité » et du « sérieux » du projet de la terrasse réalisé…
Plus-value ou moins-value ?...
A vous de choisir…
 
ALORS comment faire pour respecter son client !...
Lui faire comprendre que RESPECTER LES NORMES TECHNIQUES c’est RESPECTER SON PROJET !...
Lui faire comprendre que RESPECTER LES NORMES TECHNIQUES c’est RESPECTER LA FILIERE BOIS!...
Lui faire comprendre que RESPECTER LES NORMES TECHNIQUES c’est apporter des GARANTIES de VIEILLISSEMENT au projet!...
Lui faire comprendre que RESPECTER LES NORMES TECHNIQUES c’est JAMAIS  le DEVIS le MOINS CHER!...
Alors lui faire comprendre de REALISER un PROJET moins AMBITIEUX et GARANTI, pouvant EVOLUER au fil du temps!...
ENFIN !... Lui faire comprendre que les meilleures garanties de son projet sont les garanties humaines et morales du prescripteur de terrasse bois !...

ATPV Concept bois… Depuis 1995

ALAIN BAERISWYL

COMMENT CHOISIR un PROFESSIONNEL pour son projet de TERRASSE BOIS?...
COMMENT CHOISIR un PROFESSIONNEL pour son projet de TERRASSE BOIS?...
COMMENT CHOISIR un PROFESSIONNEL pour son projet de TERRASSE BOIS?...
COMMENT CHOISIR un PROFESSIONNEL pour son projet de TERRASSE BOIS?...
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 09:57
ETAT des LIEUX ou RENOVATIONS de PROJET TERRASSE BOIS
ETAT des LIEUX ou RENOVATIONS de PROJET TERRASSE BOIS
ETAT des LIEUX ou RENOVATIONS de PROJET TERRASSE BOIS
ETAT des LIEUX ou RENOVATIONS de PROJET TERRASSE BOIS

ETAT des LIEUX ou RENOVATIONS de PROJET TERRASSE BOIS

TERRASSES BOIS ou COMPOSITES = ALERTE car les sols bougent !...

Selon les méthodes de conception, les réalisations de terrasses bois ne sont pas toutes concernées par les effets et conséquences néfastes des sols argileux…

2019 puis 2020 sont des années alarmantes sur toutes les constructions de terrasses traditionnelles « lourdes » et « bâclées »!...

Mais, les résultats réels seront visibles et amplifiés au cours des cycles saisonniers, à la fin du printemps ou à l’automne selon les CNTP !...

Il faut agir et réagir rapidement et se servir des exemples autour de nous, pour faire évoluer les réalisations et les réglementations autour de la conception de terrasses bois…

Aujourd’hui, le DTU TERRASSE BOIS et NORMES bois ne protègent pas les clients et les concepteurs soucieux de réaliser des concepts performants et garantis…

Face à ces obligations techniques « incomplètes » et devant les sécheresses qui se multiplient amenant des réactions naturelles des sols (mouvement des argiles), 90 % des réalisations sont complètement obsolètes techniquement et rapidement…

La pose de pieux est-elle une solution ?... Et quels pieux choisir ?...

La structure bois CL4 croisée peut-elle être la solution de référence ?...

La réalisation d’une chape béton est-elle à éviter ?... Ou à revoir complètement?...

Comment s’appuyer durablement sur une ossature stable, équilibrée, performante, réactive et garantie ?...

Comment protéger sa terrasse bois des fractures et fissures liées aux gonflements et retrait des argiles ?...

Comment résister aux compressions et pressions de renvoi des sols, amplifiées par les variations climatiques fortes et changeantes sur nos ouvrages bois?...

Comment alléger un ouvrage et bien répartir le poids, les charges et les contraintes d’une terrasse bois ?...

Beaucoup de questions…

Souvent sans aucune réaction sur le terrain…

Et encore moins de remise en cause des réglementations, pourtant sur lesquelles le concepteur de terrasses bois doit s’appuyer…

Et que dire en cas de litiges, de conflits, de sinistres, de vices cachés, de malfaçons ?...

Les documents techniques de référence existants sont ils suffisants pour couvrir les risques et évaluer les dommages ?...

Peuvent-ils être contestés légitimement (responsabilité morale, défauts de conseils, responsabilité technique par un non-sens de conception  ?...)

Qui est vraiment responsable ?... Le poseur, le vendeur, les acteurs de la réglementation ?...

Par contre la victime sera bien LE CLIENT et/ou le POSEUR!...

Dans ce flou général, si vous avez un projet de terrasse bois ou composite, faites donc appelle à un concepteur référent et à la traçabilité visible et garantie…

RAPPEL  Sols argileux : un décret en consultation

Posté le 06 Mai 2019 -  par : Rédaction bâtiment -  https://batijournal.com/

Les mouvements de sol induits par le retrait gonflement des argiles touchent principalement les maisons individuelles et s’amplifient avec le changement climatique. Ils représentent 38 % des coûts d’indemnisation des catastrophes naturelles. Pour la période 1990-2013, cela représente 8,6 milliards d’euros d’indemnisation et des centaines de milliers de maisons. C’est également le premier poste d’indemnisation au titre de l’assurance dommage-ouvrage, pour les sinistres touchant les maisons individuelles.

L’article 68 de la loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant évolution du logement, de l’aménagement et du numérique met en place un dispositif permettant de s’assurer que les règles de l’art soient bien mises en œuvre pour les maisons individuelles construites dans les zones exposées au phénomène de retrait gonflement des argiles. Ce dispositif est codifié aux articles L. 112-20 à L. 112-25. Il s’applique dans les zones exposées au phénomène de mouvement de terrain différentiel consécutif à la sécheresse et à la réhydratation des sols. Ces zones sont définies par un arrêté pris par les ministres chargés de la construction et de la prévention des risques majeurs, en application de l’article L. 112-20, selon des modalités déterminées par un décret en Conseil d’Etat, en application de l’article L. 112-25. L’arrêté définissant les zones exposées au phénomène est en consultation.

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=forum&id_article=1942#mon_ancre

 

ALAIN BARISWYL

ATPV Concept bois… Depuis 1995

 

Les SOLS CRAQUENT sous le poids des constructions!...
Les SOLS CRAQUENT sous le poids des constructions!...
Les SOLS CRAQUENT sous le poids des constructions!...
Les SOLS CRAQUENT sous le poids des constructions!...

Les SOLS CRAQUENT sous le poids des constructions!...

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2021 6 30 /01 /janvier /2021 09:24
LES QUALITES des SUPPORTS de DEPART définissent un coût supplémentaire "parfois" important...
LES QUALITES des SUPPORTS de DEPART définissent un coût supplémentaire "parfois" important...
LES QUALITES des SUPPORTS de DEPART définissent un coût supplémentaire "parfois" important...
LES QUALITES des SUPPORTS de DEPART définissent un coût supplémentaire "parfois" important...

LES QUALITES des SUPPORTS de DEPART définissent un coût supplémentaire "parfois" important...

COMMENT CONSTRUIRE SA TERRASSE BOIS…

Afin de « construire » une réflexion globale sur son projet de terrasse bois il faut définir les paramètres naturels du lieu, les contraintes techniques imposées, les choix des matériaux, le budget final, les surfaces possibles adaptées au budget, et enfin tenir compte du vieillissement et de l’entretien des choix de départ…

Un PROJET de TERRASSE BOIS se construit autour d’un QUESTIONNEMENT SIMPLE et CONSTRUIT étape par étape…

Où chaque réponse va amener et imposer des choix progressifs et complémentaires…

En 11 étapes, voici les questions à se poser, et les réponses à amener pour réussir votre projet de terrasse bois

1 – Quel est l’ETAT des lieux ?...
2 – Quelles sont les CONTRAINTES TECHNIQUES qui en découlent !...
3 – Qu’elle est L’ENVIRRONNEMENT de la terrasse = les OUVRAGES maçonnés desservis et les hauteurs
4 – Quelles sont les GARANTIES techniques et parasitaires = Normes et DTU + Expériences
4 – Quels sont les MONTAGES, assemblages et fixations imposés…
5 – Le choix de l’ossature bois, et les sections…
6 – Le choix des lames
7 – De ces 6 premiers points = Le BUDGET imposé !...
8 – Adapter le budget AUX 6 premiers critères pour DEFINIR la SURFACE de TERRASSE POSSIBLE !...
9 – TENIR COMPTE de l’entretien « réel » des choix réalisés par les lames
10 – Les possibles extensions du PROJET INITIAL
11 – La SOUPLESSE d’un remplacement de lame, ou d’une intervention sur la structure

A suivre…

 
ATPV fête ses 25 ans d’activités…
Etudes – Conseils – Réalisations et Assistance technique depuis 1989 – Expertises techniques…
ATPV CONCEPT BOIS = Concepteur de terrasses bois… (bois composites / bois locaux / bois tropicaux)
ALAIN  BAERISWYL
Tel: 06.74.09.08.57  -  E mail :  atpv@orange.fr
Voir:    ATPV Concept bois sur GOOGLE…
Profil  LINKEDIN : https://www.linkedin.com/in/atpv-concept-bois-625b3714/
Profil   HOUZZ: http://www.houzz.fr/pro/atpv/atpv-concept-bois-concept-vegetal

 

 

 

La REPARTITION des CHARGES et CONTRAINTES TECHNIQUES et MECANIQUES est PRIMORDIALE!...
La REPARTITION des CHARGES et CONTRAINTES TECHNIQUES et MECANIQUES est PRIMORDIALE!...
La REPARTITION des CHARGES et CONTRAINTES TECHNIQUES et MECANIQUES est PRIMORDIALE!...
La REPARTITION des CHARGES et CONTRAINTES TECHNIQUES et MECANIQUES est PRIMORDIALE!...

La REPARTITION des CHARGES et CONTRAINTES TECHNIQUES et MECANIQUES est PRIMORDIALE!...

Partager cet article
Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 07:26
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 05... La pose et réglage des lames de terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 05... La pose et réglage des lames de terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 05... La pose et réglage des lames de terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 05... La pose et réglage des lames de terrasse

PARTIE 05 /- Montage et Réalisation des lames composites et bandeaux!...

PARTIE 05 /- Montage et Réalisation des lames composites et bandeaux!...

Chaque projet de terrasse bois ou composite demande "un niveau de finition et de réglage" extrême!...

Plus "moderne", plus "technique, plus exigeant que "le bois"; chaque décision "se doit" de respecter au maximum les règles de ventilation...

Le poids de chaque lame ainsi que le poids total du projet

Le sens de pose des lames
La présence de clips "à embrasse" permettant de démonter chaque lame

Les coupes de bordure ou de "fréquence"
Le calage "sous lame" pour s'adapter aux variations des maçonneries (Margelle)
La présence de regards à dissimuler visuellement
Le nombre, le choix et le rythme de vissage sur les "parties mobiles"
Le choix et la finitions extérieurs (bandeaux)
La choix de la "marque commerciale" des lames composites = composition + couleur + profil

 

Plus que le niveau, c'est bien le cordeau et l'équerre qui "dictent" et "impriment" la pose et les réglages de chaque élément pour donner un "ensemble" soigné et parfaitement achevé!...
Si le concepteur de terrasse a "réellement" la volonté de "bien travailler" et "aime" le travail soigné et la modernité des produits, alors "ce composite" est "une solution durable", mais!....

L'expérience dans la réalisation de nombreux projets de terrasses composite va permettre
tout au long de la pose des lames de terrasse, d'analyser et de faire "la bonne lecture" des
contraintes et de "jouer" à tricher sur les réglages et calages en éliminant progressivement
chaque "nouvelle surprise" imposée par les maçonneries et constructions annexes!...
En "somme" plus le projet demande "un niveau de finitions et de réglages" important, plus le projet final imprime "la réussite" finale!...


A suivre...

 

RAPPELS!...

Accentuée par le choix de la pose des lames, la VENTILATION PERMANENTE de l'ensemble de l'ouvrage TERRASSE COMPOSITE va optimiser les phénomènes d'aspiration et d'échanges d'air entre la surface des lames et le vide "sanitaire" réalisé par la structure double et croisée en chevron CL4!... 

IMPORTANT: IMPOSER une cohérence totale du projet dans les choix de matériaux de la réalisation de la terrasse (regards + finitions bordures + choix visserie + sens pose lames)  ainsi que des travaux d'aménagement de tout l'environnement du projet... (Retenue talus + encadrement blocs pompes + reprise enrochement et paillage minéral) 

PREVOIR l'imprévue!... Le projet de conception "se doit" d'être simple et évolutif!... 

Passer des gaines et rendre démontable et accessible toute intervention technique complémentaire ou d'urgence!... 

Prévoir des extensions et/ou une évolution du projet initial!...

 

Voir PARTIE 06 /- Les photos finales...

 

CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 05... La pose et réglage des lames de terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 05... La pose et réglage des lames de terrasse
Partager cet article
Repost0
2 mai 2020 6 02 /05 /mai /2020 07:25
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 04... Les aménagements environnants
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 04... Les aménagements environnants
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 04... Les aménagements environnants
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 04... Les aménagements environnants

PARTIE 04 /- Montage et Réalisation des encadrements et retenue talus!...

Chaque projet de terrasse bois ou composite se "doit" d'être entouré le plus possible dans un environnement permettant sa "parfaite intégration" architecturale... 

Le choix et le "rappel" des matériaux utilisés pour la terrasse doivent "se retrouver" sur la conception et la réalisation des constructions annexes 

La RETENUE de TALUS et L'ENTOURAGE des 2 blocs pompes doivent être homogène....

Chaque élément supplémentaire devra apporter une touche finale à l'équilibre de l'ensemble du projet...

Les sections CLASSE 4 / RABOTEES  seront réunies par des CONTRE PIECES avec vissages perforants INOX A4 + amorçages (Poteaux talus + bacs)

Les coupes "minimisées" au maximum seront retraitées (ENSELE)

Les CHEVRONS sont en 46 x 120 

Visserie INOX A4 à tête bombée = Meilleure finition visuelle

Lames bombées 22 x 90 / CL4 de couverture des visseries et angles

Apport d'un paillage minéral de "surface" et replacement des enrochements initiaux... 

A suivre...

 

RAPPELS!...

Accentuée par le choix de la pose des lames, la VENTILATION PERMANENTE de l'ensemble de l'ouvrage TERRASSE COMPOSITE va optimiser les phénomènes d'aspiration et d'échanges d'air entre la surface des lames et le vide "sanitaire" réalisé par la structure double et croisée en chevron CL4!... 

IMPORTANT: IMPOSER une cohérence totale du projet dans les choix de matériaux de la réalisation de la terrasse (regards + finitions bordures + choix visserie + sens pose lames)  ainsi que des travaux d'aménagement de tout l'environnement du projet... (Retenue talus + encadrement blocs pompes + reprise enrochement et paillage minéral) 

PREVOIR l'imprévue!... Le projet de conception "se doit" d'être simple et évolutif!... 

Passer des gaines et rendre démontable et accessible toute intervention technique complémentaire ou d'urgence!... 

Prévoir des extensions et/ou une évolution du projet initial!...

 

Voir PARTIE 05 /- Montage et Réalisation des lames composites et bandeaux!...

 

CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 04... Les aménagements environnants
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 04... Les aménagements environnants
Partager cet article
Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 07:19
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 03... L'ossature bois terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 03... L'ossature bois terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 03... L'ossature bois terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 03... L'ossature bois terrasse

PHASE 03 /- Montage et Réalisation de l'ossature bois terrasse composite!..

Chaque projet de terrasse bois ou composite se "doit" d'être indépendant de toutes les constructions environnantes

Le choix de l'ossature bois est le "gage" de la réussite du projet final...

Elle va se "reposer" sur les 2 rangées de pieux côté talus et "se projeter vers les grandes longueurs du projet = RENVOI des charges

Les sections CLASSE 4 / RABOTEES  seront réunies par des CONTRE PIECES avec vissages perforants INOX A4  +  amorçages 

Les coupes "minimisées" au maximum seront retraitées (ENSELE)

Les CHEVRONS sont en 46 x 120 

Sur 2 rangées croisés avec double vissage sur les contreventements (bascule)

La réalisation finale de l'ossature, au fil des fixations et assemblages rigidifie un peu plus l'ouvrage final!... 

La réalisation de la Piscine rectangulaire en L implantée en "biais" avec une situation des réseaux de raccordements piscine très aléatoires à protéger et recouvrir 'impose" des renforts de chevrons supplémentaires... 

Le calage sous l'ossature croisée est parfois réalisé par une rangée supplémentaire de bois CL4 fixée "au moins sur 2 structures bois porteuses"

Les bordures et finitions extérieures en chevrons sont réalisées "en pièces entières" pour prévoir la pose de bandeaux composites extérieurs...

A suivre...

 

RAPPELS!...

Accentuée par le choix de la pose des lames, la VENTILATION PERMANENTE de l'ensemble de l'ouvrage TERRASSE COMPOSITE va optimiser les phénomènes d'aspiration et d'échanges d'air entre la surface des lames et le vide "sanitaire" réalisé par la structure double et croisée en chevron CL4!... 

IMPORTANT: IMPOSER une cohérence totale du projet dans les choix de matériaux de la réalisation de la terrasse (regards + finitions bordures + choix visserie + sens pose lames)  ainsi que des travaux d'aménagement de tout l'environnement du projet... (Retenue talus + encadrement blocs pompes + reprise enrochement et paillage minéral) 

PREVOIR l'imprévue!... Le projet de conception "se doit" d'être simple et évolutif!... 

Passer des gaines et rendre démontable et accessible toute intervention technique complémentaire ou d'urgence!... 

Prévoir des extensions et/ou une évolution du projet initial!...

 

Voir PARTIE 04 /- Montage et Réalisation des encadrements et retenue talus!...

 

CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 03... L'ossature bois terrasse
CHANTIER COMPOSITE TOULOUSE 2020 = PHASE 03... L'ossature bois terrasse
Partager cet article
Repost0

CREATIONS depuis 1995...

 

Un projet TERRASSE BOIS ou COMPOSITE ?...

Un projet AMENAGEMENT PAYSAGER?...

 

ATPV  Concept bois - Concept végétal 

Mr  BAERISWYL  Alain
En  Marseille  -  81500 Montcabrier  

Tel. 06.74.09.08.57

atpv@orange.fr

 

 Pour me trouver 

IMAGES et/ou WEB = TAPEZ  ATPV Concept... sur Moteur de recherche 

 

 

Etudes / Conseils / Réalisations... Depuis 1995 

 

CREATION de TERRASSES BOIS

Depuis 1995...

CREATION - RENOVATION - EXTENSION

 En bois exotiques  premiers choix...

En bois composite...

 

La terrasse bois ou composite demande un travail soigné, une ventilation maximale de sa structure, des fixations inox, et une répartition des charges optimale... 

L'expérience de 24 années de terrain et de créations personnalisées...

 

CREATIONS végétales...

Scene-de-jardin--JPG

CREATIONS bois...

QUELQUES REALISATIONS...

 

 

ATTRACTIVITE VEGETALE...

Alchymist (2)Scentimental (2)Acer Colchide  Bordure plantes (5)

25 ans d'ANIMATIONS et de SALONS...

images[1]logo def

img028img003

Atpv Liens...